Ecoutez Radio Sputnik
    L’aide humanitaire russe en Syrie intensifiée sur fond de cessez-le-feu

    L’aide humanitaire russe en Syrie intensifiée sur fond de cessez-le-feu

    © Sputnik. Andrey Stenin
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)
    4360

    La nouvelle et heureuse tendance à la diminution des viols du régime de trêve a permis à Moscou d’acheminer plus d’aide humanitaire vers les régions syriennes dévastées par la guerre.

    Le 7 janvier, 24 cas de viol du régime de cessez-le-feu ont été enregistrés et 3,6 tonnes de fret humanitaire ont été acheminées vers Alep, indique les communiqués du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, publiés sur le site du ministère russe de la Défense.

    « Le travail cohérent a engendré une nouvelle tendance à la baisse du nombre des cas de non-respect du régime de cessez-le-feu et la croissance de la confiance mutuelle entre les belligérants », indique le premier document.

    Selon la partie russe de la commission russo-turque pour l'examen des viols des accords de pacification en Syrie, 10 cas ont été révélés, dont cinq dans la province d'Hama, deux dans celles de Lattaquié et Damas et une à Alep. La partie turque a fixé 14 infractions, dont sept à Damas, quatre à Alep, deux à Deraa et une à Idlib.

    « Dans le cadre de deux actions, 1,8 tonne de fret humanitaire a été livré dans le quartier de Sakhour-3, à Alep. Le même volume a été acheminé vers le quartier de Benezid », lit-on dans le second communiqué du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    En outre, les sites de distribution de repas chauds et d'objets de première nécessité fonctionnent toujours dans la ville d'Alep.

    Le 29 décembre, Vladimir Poutine a annoncé la signature de trois documents relatifs aux efforts de paix en Syrie. Le premier, entre le gouvernement et l'opposition syrienne, introduit un cessez-le-feu sur le territoire syrien. Le deuxième prévoit une série de mesures destinées à contrôler le respect du cessez-le-feu. Le troisième, enfin, annonce la volonté des parties d'entamer des négociations de paix concernant le règlement de la crise syrienne.

    En cas de succès, l'accord de cessez-le-feu devrait constituer la base de négociations politiques entre le gouvernement syrien et l'opposition, que Moscou et Ankara veulent organiser à Astana. Selon le ministère russe de la Défense, les groupes ayant refusé de signer l'accord de cessez-le-feu, seront considérés comme terroristes.

    Le 31 décembre, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté à l'unanimité la résolution russe entérinant l'accord de cessez-le-feu en Syrie, saluant les ententes obtenues avec la médiation de Moscou et d'Ankara et pointant la nécessité de leur application immédiate et exhaustive. Le texte en quatre points salue les efforts de Moscou et d'Ankara déployés en faveur de l'arrêt des violences en Syrie et du début du processus politique.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)

    Lire aussi:

    Le Conseil de sécurité de l'Onu adopte la résolution russe sur la Syrie
    Trêve en Syrie: «le réalisme des pays forts qui maîtrisent les choses»
    Syrie: la trêve est entrée en vigueur (vidéo)
    Tags:
    pacification, quartiers libérés, viol, cessez-le-feu, aide humanitaire, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, ONU, Vladimir Poutine, Sakhour, Benezid, Deraa, Hama, Lattaquié, Idlib, Astana, Alep, Damas, Ankara, Turquie, Moscou, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik