International
URL courte
4220
S'abonner

Un raid aérien imputé à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a fait au moins cinq morts et 13 blessés dans le nord du Yémen contrôlé par les chiites Houthis.

Selon la chaîne de télévision satellite Al Mayadeen, l'attaque a visé une école qui se trouve dans le district de Nihm, au nord-est de la capitale Sanaa.Au nombre des victimes, on compte deux écoliers, le directeur ainsi que trois employés de l'école, selon les sources médicales et militaires.

Une civile a trouvé la mort lors d'un raid aérien de la coalition non loin de la localité d'al-Zammah dans le gouvernorat de Sa'dah près de la frontière saoudienne.

Depuis 2014, le Yémen est le théâtre d'un conflit armé opposant les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ancien président Ali Abdallah Saleh aux forces gouvernementales et aux milices populaires soutenant le président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi. Les rebelles contrôlent les territoires dans le nord du pays et la capitale Sanaa, où ils ont créé leurs organes de pouvoir.

Depuis mars 2015, la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite intervient régulièrement au Yémen, afin de restaurer le pouvoir d'Abd Rabbo Mansour Hadi. À ce jour, l'Onu évalue les victimes de ce conflit à quelque 10 000 morts, dont 3 800 civils.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

 

Lire aussi:

Les chars canadiens livrés à Riyad bientôt au Yémen?
Bombarder le Yémen? C'est comme frapper sa femme, lance un ambassadeur saoudien
Yémen: le Pentagone prône le cessez-le-feu et continue de fournir des armes à Riyad
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Tags:
frappe aérienne, victimes, Ali Abdallah Saleh, Abd Rabbo Mansour Hadi, Arabie Saoudite, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook