International
URL courte
253
S'abonner

Dans une interview accordée à Sputnik, la défenseuses des droits de l’homme Khamira Sakeb se prononce sur la violence domestique dans la société afghane et sur la nécessité d’y remédier le plus vite possible.

Le ministère afghan des Femmes et les défenseurs afghans des droits de l'homme se disent préoccupés par l'augmentation des cas de violence contre les femmes. Selon eux, rien qu'au cours des deux derniers mois, au moins 23 femmes et jeunes filles ont été victimes d'homicides domestiques.

D'après le ministère, la brutalité avec laquelle les tueurs procèdent et l'arbitraire des homicides ont atteint des dimensions critiques : « Les meurtres de petites filles de deux ans et de femmes âgées deviennent de plus en plus la règle », déplore-t-il.

Il est à noter, poursuit le ministère, que de tels meurtres ont été enregistrés dans au moins 13 provinces, soit dans la moitié des régions afghanes.

Concernant les causes de cette violence domestique, la défenseuse des droits de l'homme Khamira Sakeb pointe du doigt l'ambiance psychologique malsaine régnant dans la société afghane d'aujourd'hui.

« Le foyer est censé être le lieu le plus sûr pour la femme. Cependant, en Afghanistan, il est devenu le lieu le plus dangereux. Nous vivons dans la peur constante de nouveaux incidents, dans un état d'urgence permanent. Nous sommes au courant du nombre des victimes. Et dire qu'il ne s'agit que de données officielles. Imaginez combien il y a de cas de violence domestique contre les femmes, dont on ne sait presque rien ! », a confié Mme Sakeb aux journalistes de Sputnik.

Elle s'est empressée également à rappeler que le président afghan Ashraf Ghani s'était engagé, avant son inauguration, à assurer la sécurité morale et physique des habitants du pays. Cependant, « il n'a pas tenu ses promesses », souligne Mme Sakeb.

D'après certains défenseurs des droits de l'homme, pour remédier à la situation actuelle, il faudrait adopter une loi protégeant efficacement les droits des femmes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La vérité sur le business des femmes-sirènes
Quatre femmes et 23 enfants, ou comment gagner 360.000 si tu es un réfugié en Europe
Des femmes massent un hérisson chauve pour faire pousser ses aiguilles
Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Tags:
droits de l’homme, violence domestique, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook