International
URL courte
12371
S'abonner

L’Organisation du traité de l’Atlantique nord (Otan) ne peut pas être qualifiée d’organisation moderne qui répond aux questions de stabilité et de sécurité, cette structure est un vestige, indique aux journalistes Dmitri Peskov, porte-parole du président russe Vladimir Poutine.

L'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) n'est pas une organisation moderne qui répond aux questions de stabilité et de sécurité, signale aux journalistes Dmitri Peskov, porte-parole du président russe Vladimir Poutine. Selon le porte-parole, l'objectif de cette structure est d'arriver à une confrontation.

Trump: «l'Otan est obsolète»
© REUTERS / Ints Kalnins
Auparavant, le président élu américain Donald Trump, dans une interview accordée aux quotidiens allemand Bild et britannique The Times, avait qualifié l'Otan d'organisation obsolète, parce qu'elle ne s'occupait pas des problèmes de terrorisme.

« L'Otan est vraiment un vestige, nous sommes également d'accord à ce sujet. Vous savez que nous évoquons notre point de vue sur cette organisation depuis longtemps déjà. C'est une organisation dont le but est la confrontation. Bien sûr, comme elle est accrochée à la confrontation et que toute la structure mise sur la confrontation, alors, il est évident qu'elle ne peut pas être qualifiée de structure moderne qui répond aux idées de la stabilité, du développement durable et de la sécurité », a déclaré M. Peskov.

​L'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan) a été fondée en 1949, à l'époque de la guerre froide. Cette organisation était destinée à contrer l'Union soviétique.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Pression de l’Otan sur les frontières russes, un danger selon Moscou
Bremerhaven, une ville où les Allemands se soulèvent contre l’Otan
Bruits de bottes à l’Est: des Européens disent non à l’Otan
Lituanie: en 2016, l’Otan a escorté 110 fois les avions russes
Tags:
confrontation, OTAN, Donald Trump, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Europe, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook