International
URL courte
36423
S'abonner

Alors que la première ministre polonaise Beata Szydlo salue l’arrivée de l’armée américaine dans son pays, la société civile est divisée au sujet de cette présence militaire étrangère. L’administration polonaise semble négliger l’opinion publique qui n’est pour sa part pas favorable à un tel tournant.

Les détachements de l'armée américaine débarqués en Europe sont arrivés en Pologne. La première ministre polonaise Beata Szydlo a largement salué l'armée des États-Unis qu'elle juge parfaite. Mais une telle réaction n'est pas partagée par de nombreux Polonais.

« La façon dont les soldats américains ont été salués peut être considérée comme un signe de vassalité ou d'inquiétudes des élites politiques polonaises. Ceux qui se réunissent sous le label Droit et justice (parti polonais au pouvoir, ndlr). Je crois que c'est à cause d'un sentiment subconscient que toute la société ne partage pas la décision adoptée », signale le porte-parole du recteur de l'École polytechnique de Varsovie Janusz Niedzwiedzki dans une interview accordée à Sputnik.

Le porte-parole indique que, selon un sondage IBRIS réalisé à la demande de Radio Zet, début janvier, les citoyens polonais sont loin d'être unanimes concernant l'intention de leurs dirigeants de saluer l'arrivée des soldats américains : plus de 36 % des personnes interrogées estiment que leur présence ne renforce pas la sécurité du pays et, même, l'affaiblit.

« Malheureusement, ces derniers temps, le lobby des faucons de Washington se renforce en Pologne. Ce sont des personnes qui, d'un côté, vivent avec une admiration pathologique de la puissance militaire et des combats, et de l'autre, sont caractérisées par une russophobie absolument zoologique. Cette combinaison pousse la formation d'une vision d'un conflit qui, selon eux, devra éclater, tôt ou tard », déclare le représentant de l'École.

Selon le porte-parole, en réalité, la Pologne n'est pas dans une situation de conflits d'intérêts géopolitiques ou de problèmes qui viennent du passé. Dans le même temps, précise le représentant de l'École polytechnique, la démarche actuelle est un déploiement de matériel militaire en direction des frontières russes, ce qui nuit considérablement à la situation en Europe.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Crise en Pologne: Varsovie menacé d’être privé de son droit de vote par l’UE
La crise politique en Pologne sape sa réputation en Europe
900 soldats américains en route vers la Pologne
Face au flux migratoire, la Pologne «ne cédera pas à l’UE»
Tags:
armée, Beata Szydlo, États-Unis, Pologne, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook