Ecoutez Radio Sputnik
    Le président de la République serbe de Bosnie Milorad Dodik

    Sanctions américaines contre Dodik: un signe de désespoir de l'administration Obama?

    © AP Photo / Amel Emric
    International
    URL courte
    6118

    Les Etats-Unis imposent des sanctions à l’encontre du président de la République serbe de Bosnie Milorad Dodik pour s'être opposé, selon eux, aux accords de paix de Dayton en 1995. Le conseiller du président de la République Aleksandar Vranjes considère cet acte comme un signe de désespoir de l'administration du président sortant, Barack Obama.

    Le 17 janvier, le département américain du Trésor a déclaré avoir imposé des sanctions à l'encontre du président de la République serbe de Bosnie Milorad Dodik, ce qui arrive exceptionnellement aux chefs d'État.

    Selon le conseiller du président de la République Aleksandar Vranjes, ces sanctions ne pouvaient venir que de la part de l'administration du président sortant Barack Obama: «On peut considérer cela comme un signe de désespoir de la part de l'administration Obama. Sachant que la nouvelle administration américaine fait preuve de bonne volonté, on peut s'attendre à la levée des sanction (…) En tout cas, ce n'est une tragédie ni pour M.Dodik, ni pour la République de Serbie», déclare à Sputnik M.Vranjes.

    Ce dernier estime qu'il ne s'agit que d'une vengeance du Pentagone pour le refus de Milorad Dodik de se soumettre aux exigences de M.Hoyt (secrétaire adjoint pour les affaires européennes et eurasiatiques, ndlr) et de renoncer à sa politique concernant les accords de paix de Dayton.

    L'une des conséquences de ce refus est la non-délivrance d'un visa américain à M. Dodik, lequel devrait se rendre aux USA pour assister à l'investiture du nouveau président Donald Trump.

    Pour la présidence de la Réublique serbe de Bosnie, il est très important de savoir que Donald Trump souhaite révoquer un certaine nombre de lois de son prédécesseur après son entrée en fonctions.

    «Ces derniers temps, nous avons été témoins de plusieurs attaques médiatiques sérieuses provenant de la part des médias pro-Otan dans la région et en dehors. À en croire ces médias, le comportement de Dodik mène vers la guerre tout en déstabilisant la situation… Le plus curieux dans tout cela, c'est qu'il n'y avait aucune déclaration martiale provenant de Banja Luka (capitale de la République serbe de Bosnie, ndlr). Toutes les menaces proviennent uniquement de Sarajevo», affirme M.Vranjes.

    Le conseiller estime également qu'un tel comportement de l'administration Obama renforce M. Dodik dans son intention de faire tout son possible pour l'établissement de bonnes relations avec l'administration Trump.

    Rappelons que M.Dodik avait déclaré auparavant être plutôt fier des sanctions imposées par les USA et ne concernant pas la République serbe de Bosnie mais lui personnellement.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les USA sanctionnent le président de la République serbe de Bosnie
    Un hôtel UK s’est effondré à cause d'un important incendie – images
    Un avion fait un amerrissage d’urgence devant des vacanciers abasourdis aux USA – vidéo
    Tags:
    Département du Trésor américain, Hoyt Brian Yee, Aleksandar Vranjes, Milorad Dodik
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik