International
URL courte
442042
S'abonner

La fille de l'ancien président américain Bill Clinton, Chelsea, a volé à la rescousse de Barron Trump, fils cadet du nouveau leader américain, violemment attaqué dans les réseaux sociaux après l’investiture de son père.

La scénariste de l'émission télévisée américaine Saturday Night Live Katie Rich a récemment plaisanté sur Twitter à l'encontre du fils de Donald Trump, Barron, prédisant que l'adolescent deviendrait «  le premier tireur de l'enseignement à domicile de ce pays  ». Une blague qualifiée par plusieurs Internautes d'incitation à la haine. Certains ont même proposé de limoger la scénariste.

Réagissant à cette plaisanterie d'un goût douteux au sujet des tueries dans les écoles du pays, la fille de l'ex-président américain Bill Clinton, Chelsea, a décidé d'intervenir en faveur Barron  Trump.

«  Barron Trump mérite, comme tous les enfants, d'être un enfant. Mais la protection de chaque enfant signifie également l'opposition à la politique d'un président américain qui nuit aux enfants  », a publié Chelsea Clinton sur son compte Twitter.

Alors que plusieurs personnes ont soutenu «  l'ex-première fille  », certains qui lui ont reproché son «  hypocrisie  » en raison de sa volonté de détourner la conversation sur un thème politique et de porter atteinte Donald Trump.

Certains ont plaint Chelsea elle-même, cible de commentaires peu flatteurs sous la présidence de son père.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Tueries de masse: pourquoi les Etats-Unis sont le numéro 1 mondial
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Sanofi a commis une «erreur de débutant» en fabriquant son vaccin: une virologue étrille le géant français
Tags:
tuerie, défense, Chelsea Clinton, Donald Trump, Barron Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook