International
URL courte
5202
S'abonner

La Finlande s’est dite prête à organiser une rencontre entre le président russe Vladimir Poutine et le président américain Donald Trump « si la situation politique le permet », a confié aux journalistes le premier ministre finlandais, Juha Sipilä.

Le premier ministre finlandais s'est engagé au nom de son pays à organiser une rencontre entre Vladimir Poutine et Donald Trump lors du prochain sommet du Conseil sur l'Arctique, à condition que la situation politique le permette.

« Pour le moment, nous ne disposons pas d'informations fiables indiquant que cette rencontre pourrait avoir lieu à l'avenir », a souligné le premier ministre.

Rappelons qu'en décembre dernier, le gouvernement finlandais s'est dit prêt à organiser une rencontre entre les présidents Poutine et Trump dans le cadre du sommet du Conseil sur l'Arctique suite au début de la présidence finlandaise.

Le Conseil sur l'Arctique comprend les pays d'Europe du Nord, la Russie, les États-Unis et le Canada. La Finlande assurera la présidence du Conseil pour une période de deux ans de 2017 à 2019.

Auparavant, Vladimir Poutine s'était de son côté dit prêt à rencontrer Donald Trump à tout moment. Au demeurant, le président russe avait indiqué qu'il serait raisonnable d'accorder à M. Trump « la possibilité de former son administration et d'entrer en fonctions avant de programmer une rencontre bilatérale. »

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

La Finlande ne veut pas être prise à mener des négociations bilatérales avec la Russie
Le Parti du whisky, une nouvelle force politique en Finlande
Le Championnat du monde d'air guitar en Finlande: l'air de jouer pour la paix…
Tags:
Conseil de l'Arctique (CA), Juha Sipilä, Finlande, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook