International
URL courte
Négociations sur la Syrie à Astana (janvier 2017) (26)
8283
S'abonner

La délégation de l’opposition syrienne s’est déclarée prête à prolonger son séjour à Astana si les pays garants de la trêve en Syrie estiment que les pourparlers demandent plus de temps.

Le conseiller de la délégation de l'opposition syrienne Oussama Abou Zeid a annoncé que la délégation ne s'opposerait pas à l'idée de prolonger les pourparlers sur la Syrie qui se tiennent dans la capitale kazakhe.

« Si les pays organisateurs trouvent que cela (les pourparlers) demande plus de temps, un jour encore, c'est à eux de décider. Nous ne sommes pas venus pour rester ici un jour ou deux et repartir. Nous sommes ici pour atteindre des objectifs très stricts », a-t-il indiqué.

La journée de mardi a commencé par une discussion à huis clos sur les violations de la trêve entre la délégation de l'opposition et les représentants de la Russie et de la Turquie en présence de l'émissaire de l'Onu Staffan de Mistura.

M. Abou Zeid a déclaré que la partie russe avait promis de prendre les mesures nécessaires pour que la trêve soit garantie dans les régions en question.

Peu après, la délégation gouvernementale conduite par l'ambassadeur syrien auprès de l'Onu Bachar Jaafari s'est jointe aux représentants de l'opposition et les pourparlers ont repris à plein format.

Les pourparlers syriens ont débuté à Astana le 23 janvier. Ils ont été initiés par le président russe Vladimir Poutine qui a proposé de créer à Astana une plateforme supplémentaire du processus de paix syrien, outre celui de Genève. La proposition a été soutenue par les présidents de Turquie et du Kazakhstan.

La délégation de l'opposition syrienne est composée des représentants de 12 groupes d'opposition. Au total, 27 groupes sur 31 ont signé la semaine dernière le document final en vue de former une délégation unique. Parmi eux figurent Ajnad al-Sham, le Front du nord, l'Armée libre d'Idlib, un « gouvernement provisoire » ainsi que les groupes Jaish al-Islam et Fastakim, proches du Front al-Nosra.

Les pourparlers d'Astana se déroulent en présence des représentants de la Russie, de la Turquie et de l'Iran, trois pays garants de l'accord de cessez-le-feu, ainsi de l'émissaire de l'Onu Staffan de Mistura.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Dossier:
Négociations sur la Syrie à Astana (janvier 2017) (26)

Lire aussi:

Coup d’envoi des pourparlers sur la Syrie d’Astana
Rencontre d’Astana: Lavrov parle des tentatives de remplacer l’opposition par des exilés
Bagarre entre journalistes arabes en marge de la rencontre d’Astana
Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Tags:
pourparlers, Oussama Abou Zeid, Staffan de Mistura, Astana, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook