International
URL courte
10502
S'abonner

L’Europe et les États-Unis ont besoin de lever les sanctions antirusses car la situation créée ressemble à une facture d’électricité payée par Rome mais utilisée uniquement par Washington.

L'Europe, en collaboration avec les États-Unis, devrait se prononcer en faveur de la levée des sanctions antirusses car la situation actuelle fait penser à une facture d'électricité dont s'acquitte l'Italie et se sert Washington, a déclaré le ministre italien des Affaires étrangères Angelino Alfano dans une interview au journal La Stampa.

« Certes, les sanctions ne sont pas un mécanisme perpétuel qui se renouvelle automatiquement. Elles ne sont qu'un instrument pour la réalisation des accords de Minsk », a dit M. Alfano.

Le ministre italien estime également que les États-Unis, qui insistent le plus sur le maintien des sanctions à l'encontre de Moscou, sont en train d'emprunter le chemin de la réconciliation avec la Russie tandis que ceux qui ont payé cher l'instauration des restrictions économiques — l'Union européenne, dont l'Italie, — « restent les otages des sanctions. »

« C'est comme si nous payions une facture d'électricité et qu'ensuite les États-Unis allumaient la lumière. C'est impossible de continuer comme ça: en tant qu'Europe, nous devons proposer à Trump de décider ensemble », a conclu le chef de la diplomatie italienne.

Par ailleurs, l'ancien premier ministre italien Romano Prodi a également appelé l'Union européenne à lever le plus vite possible les sanctions antirusses.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les sanctions antirusses ont réuni l’Europe. Vraiment, M. Kerry?
Trump énonce une condition pour la levée des sanctions antirusses
La journée d’un canard boiteux: Obama prolonge les sanctions contre plusieurs pays
Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Tags:
sanctions, Angelino Alfano, Russie, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook