Ecoutez Radio Sputnik
    Pékin

    Missiles DF-41 chinois: Pékin compte répondre au THAAD des USA?

    © AP Photo / Andy Wong
    International
    URL courte
    19582
    S'abonner

    L’une des brigades chinoises de missiles intercontinentaux Dong Feng-41 (DF-41) aurait été déployée dans le nord-est du pays. Cette information suscite une grande attention médiatique. Est-ce une réponse chinoise aux menaces actuelles?

    Selon un journal de Hong Kong, l'une des brigades chinoises de missiles intercontinentaux Dong Feng-41 (DF-41) aurait été déployée dans la province du Heilongjiang, dans le nord-est du pays.

    Dans cette situation où la Chine affronte de plus en plus de pression militaire, le pays est obligé de renforcer ses forces de dissuasion nucléaire, estime l'expert chinois en stratégie nucléaire du Quantum Global Defense Research Center, Yang Chengjun, dans un commentaire pour Sputnik.

    Selon l'expert, Washington est très sensible envers le développement du potentiel nucléaire chinois. Dans le même temps, le spécialiste précise que l'élargissement des intérêts politiques et économiques chinois à travers le monde implique la défense de ces intérêts, et la Chine doit s'appuyer sur son armée et ses forces nucléaires.

    « Les informations sur les missiles Dong Feng-41 sont parues sur Internet et n'ont pas été publiées par des sources officielles. Compte tenu du fait que la Chine affronte des menaces croissantes, en premier lieu, le déploiement par les États-Unis en Corée du Sud le complexe antimissile THAAD, la Chine, à mon avis, une fois qu'elle s'est retrouvée dans une telle situation, a fait un geste précis », signale l'expert.

    Par ailleurs, le spécialiste souligne que le potentiel nucléaire américain dépasse largement celui de la République populaire de Chine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Pékin dévoile sa vision de la sécurité en Asie-Pacifique
    Pékin promet de riposter aux «provocations» de Trump
    À l’Onu, Pékin appelle Londres à ne pas «empoisonner l’atmosphère»
    Pékin renforce ses positions au Moyen-Orient en misant sur l’Iran
    Tags:
    missiles, Corée du Sud, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik