Ecoutez Radio Sputnik
    Une prison aux USA

    Trump réaffirme son soutien au recours à certains types de tortures

    © AP Photo / Rick Bowmer
    International
    URL courte
    527
    S'abonner

    Donald Trump ne pense pas que la simulation de noyade constitue une torture et réaffirme sa conviction que cette méthode d'interrogatoire fonctionne bien.

    Le président américain Donald Trump a réitéré son soutien à certains types de tortures contre les personnes soupçonnées de terrorisme.

    « Le général Mattis (le nouveau chef du Pentagone James Mattis — ndlr.) a dit qu'il n'avait pas l'intention d'y recourir. Je le soutiens pleinement. Est-ce que je pense que cela fonctionne ? Oui », déclaré le président américain dans une interview accordée à la chaîne Fox News.

    M. Trump a parlé de la simulation de noyade, soulignant qu'il ne la considérait pas comme une torture.

    « Je suis sûr que ce n'est pas agréable, mais la simulation de noyade n'est pas une vraie torture », a-t-il précisé.

    Les services spéciaux des États-Unis ont eu recours à la simulation de noyade sous la présidence de George W. Bush, mais Barack Obama a interdit cette mesure d'interrogatoire.

    Auparavant, les médias avaient diffusé un projet de décret du nouveau président américain qui permettait le recours à des mesures supplémentaires d'interrogatoire, y compris la simulation de noyade. Mais la Maison Blanche n'a pas confirmé l'existence de ce document.

    James Mattis, nouveau chef du Pentagone, Mike Pompeo, chef de la CIA et Paul Ryan, président de la Chambre des représentants des États-Unis ont déclaré que les tortures n'étaient pas légales et que cette disposition ne serait pas révisée.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Trump gèle 221 millions USD transférés par Obama aux Palestiniens
    Le Mexique ne payera pas un peso pour le mur de Trump
    Face à Trump, Madeleine Albright prête à se convertir à l'islam
    Tags:
    président, opinion, tortures, prison, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik