International
URL courte
13432
S'abonner

Depuis son investiture, le nouveau président américain poursuit sa «guerre» contre les médias, selon ses propres mots. Cette fois-ci, Donald Trump s’en est pris aux New York Times et au Washington Post, les accusant de fausses informations.

Sans que les raisons précises de sa charge contre les deux plus grands quotidiens des États-Unis ne soient claires, M.  Trump a publié une série de tweets dans lesquels il accuse le  Washington Post  et le  New York Times  d'être «  malhonnêtes  ».

«  Le New York Times s'est trompé à propos de moi dès le début. Ils affirmaient que je perdrais les primaires, puis les élections. Fausses nouvelles  !  »

«  Les publications à propos de moi dans le New York Times et le Washington Post ont été tellement injustes et haineuses que le NYT a été forcé de présenter ses excuses à son auditoire en baisse.  »

«  Ils se sont trompés à mon sujet dès le début et n'ont toujours pas changé de cap, et ne vont jamais le faire. Malhonnête  ».

Depuis son entrée en campagne, Donald Trump se livre régulièrement à des attaques contre les médias dans leur ensemble, responsables selon lui d'avoir défendu Hillary Clinton.  

Steve Bannon, le bras droit du président à la Maison-Blanche, a affirmé au New York Times que les médias, qui représentent «  l'opposition  », avaient été humiliés par l'élection de Trump et devraient se taire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Trump vs médias biaisés: Twitter en tant qu'un outil de communication directe
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Un poisson saute hors de l’eau et transperce le cou d’un pêcheur – photo choc
Coronavirus: l'épidémie «s'accélère», la situation est «grave», selon Xi Jinping
Tags:
The New York Times, faux, critiques, médias, Washington Post, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik