International
URL courte
11392
S'abonner

Lors d’un entretien téléphonique samedi, les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Donald Trump, se sont prononcés pour la coordination des efforts de Moscou et de Washington visant à détruire le groupe terroriste État islamique (Daech) et les autres terroristes en Syrie. Des propos que la BBC a interprétés bien à sa manière…

L'ambassade de Russie à Londres a accusé la BBC britannique de propager de fausses informations sur l'attitude de Moscou envers l'opposition syrienne.

« Post-vérité de la BBC : en réalité, la Russie distingue les terroristes de l'authentique opposition syrienne — regardez les pourparlers à Astana. Droit au mensonge ?! », dit le communiqué publié sur le compte Twitter de l'ambassade russe.

​La représentation diplomatique russe au Royaume-Uni l'a publié après l'apparition sur le site de la BBC d'un article sur l'entretien téléphonique entre les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Donald Trump, qui avaient évoqué entre autres la situation au Proche-Orient.

« La Russie qualifie de terroristes tous les insurgés anti-Assad en Syrie. Néanmoins, la précédente administration des États-Unis soutenait certains groupes d'insurgés modérés opposés au président Bachar el-Assad », lit de l'article sur le site de BBC.

Les présidents russe et américain, Vladimir Poutine et Donald Trump, ont eu samedi leur premier entretien téléphonique depuis l'investiture de M.Trump. Ils ont passé en revue un large éventail de problèmes relevant des relations bilatérales et internationales. Moscou compte sur une nouvelle alliance contre l'ennemi commun qu'est le terrorisme, ce que la précédente administration américaine refusait de faire malgré les multiples invitations de la Russie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Trump rétablirait la coopération militaire USA-Russie en Syrie
La Syrie prête à coopérer avec Trump
Trump: la situation en Syrie serait encore pire sans Assad
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
Russie, États-Unis, Syrie, Londres, Royaume-Uni, Astana, Vladimir Poutine, Bachar el-Assad, Donald Trump, BBC, falsification, lutte antiterroriste, alliance, entretien
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook