Ecoutez Radio Sputnik
    masque à gaz

    La résilience russe en cas d'attaque nucléaire intéresse le renseignement US

    © Sputnik . Павел Лисицын
    International
    URL courte
    48549

    Le Congrès américain a chargé les services de renseignement du pays de réaliser une étude assez spéciale sur la Russie et la Chine.

    Les services de renseignement américains et l'United States Strategic Command (STRATCOM) ont été chargés de réaliser une étude sur la capacité des autorités russes et chinoises à résister à une attaque nucléaire et à maintenir leur fonctionnement, annonce l'agence Bloomberg.

    Selon l'agence, l'analyse, menée sur demande du Congrès, a été lancée bien avant l'investiture de Donald Trump au poste présidentiel. L'initiative a été soutenue par les représentants des Républicains comme des Démocrates. Les sénateurs se sont déclarés méfiants à l'égard de la Russie et ont exprimé leur préoccupation face à la puissance militaire de la Chine.

    Selon l'agence Bloomberg, la direction des services de renseignement et du STRATCOM, qui exerce un contrôle militaire sur l'ensemble des armes nucléaires américains, évalueront la capacité des deux pays à survivre à une attaque nucléaire. L'analyse devra comprendre « la position et la description des communications souterraines présentant une importance politique et militaire.»

    Dans sa première interview accordée après son élection, le président américain Donald Trump avait déclaré qu'il serait possible de lever une partie des sanctions antirusses en cas de conclusion d'un traité bilatéral sur la réduction des armes nucléaires.

    Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a répondu alors que du point de vue des experts, il ne serait pas possible d'établir un lien entre ces deux problèmes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La «menace russe», prétexte pour justifier la hausse des dépenses du Pentagone
    Le Pentagone nomme le «vrai coupable» des échecs US
    Manœuvres Global Thunder: les capacités nucléaires US mises à l’épreuve
    Tags:
    Congrès des États-Unis, Chine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik