Ecoutez Radio Sputnik
    Royaume-Uni

    Grande-Bretagne: un million de signatures contre la visite de Trump

    © AFP 2019 Carl Court
    International
    URL courte
    14320
    S'abonner

    Destiné à contrer la menace terroriste aux USA, le décret sur l’immigration adopté par Donald Trump a indigné de nombreux Britanniques qui exigent d’empêcher sa visite d’État au Royaume-Uni. Plus d’un million de personnes ont déjà répondu à cet appel.

    Une pétition appelant à annuler la visite d'État de Donald Trump au Royaume-Uni prévue cette année a déjà rassemblé plus d'un million de signatures.

    Lors de sa rencontre avec Donald Trump vendredi dernier, la première ministre britannique Theresa May lui a remis une invitation officielle de la reine Elizabeth II à se rendre au Royaume-Uni en visite d'État courant 2017. Cependant, après l'adoption par M. Trump d'un décret imposant des restrictions sur l'immigration de citoyens en provenance de sept pays majoritairement musulmans (Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen), une pétition a été lancée en vue d'empêcher cette visite.

    Publiée sur le site du Parlement britannique, la pétition peut être signée par n'importe quel habitant au Royaume-Uni. Le document a rapidement recueilli plus que les 100 000 signatures nécessaires pour faire l'objet d'un débat au Parlement.

    Jeremy Corbyn, chef de file du Parti travailliste (opposition), a appelé ses partisans à soutenir cet appel.

    ​Le texte de la pétition précise que Donald Trump peut être « autorisé à entrer au Royaume-Uni en sa qualité de chef du gouvernement américain, mais ne devrait pas être invité à une visite d'État officielle parce que cela mettrait dans l'embarras sa Majesté la reine ».

    Afin de contrer la menace terroriste aux États-Unis, Donald Trump a signé vendredi un décret intitulé « Sur la protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis ». Le document interdit pendant trois mois l'entrée sur le sol américain de ressortissants de sept pays musulmans : l'Irak, l'Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen. Il suspend en outre l'accueil de réfugiés de Syrie pour une durée indéterminée et d'autres pays pour 120 jours.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Macron dénonce le décret de Trump
    Décret Trump sur l’immigration: «Ça ne nous regarde pas», indique le Kremlin
    Donald Trump raciste? Un faux mis en circulation par des médias engagés
    Iran: le décret anti-terroriste de Trump est un «grand cadeau aux extrémistes»
    Tags:
    pétition, visite, migration, Donald Trump, Royaume-Uni, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik