Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump révisera l’accord sur les migrants avec l’Australie

    © AP Photo / Jae C. Hong
    International
    URL courte
    6260
    S'abonner

    Après une conversation téléphonique avec le premier ministre australien Malcolm Turnbull, le président américain Donald Trump a fustigé l'accord sur l’accueil des réfugiés conclu avec l’Australie par son prédécesseur.

    Selon le Washington Post (WP), l'entretien téléphonique tenu avec le premier ministre australien Malcolm Turnbull a été le « pire de toute de la journée » de samedi dernier pour Donald Trump. La pierre d'achoppement? L'accord bilatéral sur l'accueil des réfugiés conclu par Barack Obama.

    « Incroyable! L'administration Obama a accepté de prendre des milliers d'immigrants illégaux d'Australie. Pourquoi? Je vais revoir cet accord ridicule! », a tweeté le président américain.

    En novembre dernier, le premier ministre australien Malcolm Turnbull et l'administration Obama ont conclu un accord portant sur l'accueil d'environ 1 500 migrants installés dans des camps de réfugiés sur l'île de Manus et de Nauru, en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il s'agit principalement de migrants en provenance d'Iran, d'Irak, du Soudan et de Somalie.

    De son côté, le premier ministre australien a qualifié la conversation de « sincère. »

    « Ces conversations sont directes, sincère, privées. Si vous avez vu les rapports à leur sujet, je n'ai rien à ajouter », a-t-il déclaré aux journalistes australiens à Melbourne.

    La conversation téléphonique entre MM Trump et Turnbull a eu lieu samedi dernier. Bien que le communiqué de la Maison Blanche déclare que les dirigeants « ont souligné la solidité et la proximité des relations bilatérales » lors de leur entretien, le Washington Post, citant une source au sein de l'administration Trump, précise que la conversation a été interrompue à l'initiative du président américain.

    Le journal a fait remarquer que M. Trump a également eu le même jour des entretiens téléphoniques avec les dirigeants allemand, russe, français et japonais, et selon les informations du WP, le coup de fil M. Turnbull « était le pire de la journée. »

    Rappelons que vendredi 27 janvier, le président américain Donald Trump a signé un décret interdisant provisoirement l'entrée dans son pays de ressortissants de sept pays à majorité musulmane: l'Irak, l'Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen. L'accueil des réfugiés a également été suspendu.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Le décret de Trump contre l’immigration vraiment efficace contre le terrorisme?
    Ces Latino-Américains favorables au décret Trump sur l'immigration
    Des tweets en espagnol pour faire comprendre Trump aux Mexicains
    Tags:
    conversation téléphonique, entretien, accord, migrants, Malcolm Turnbull, Donald Trump, Australie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik