International
URL courte
11112
S'abonner

La nouvelle ambassadrice des États-Unis à l'Onu s'est montrée «relativement sceptique» sur l'efficacité d'un grand nombre d'opérations de maintien de la paix.

La nouvelle ambassadrice américaine à l'Onu Nikki Haley a entamé un examen approfondi des missions des opérations de maintien de la paix qui pourrait résulter en une réduction du nombre des Casques bleus, annoncent les médias mainstream se référant à des diplomates au sein de l'Onu.

Selon un diplomate du Conseil de sécurité sous couvert d'anonymat, Nikki Haley met en place un examen de chacune des 16 opérations de maintien de la paix de l'ONU et est « relativement sceptique » sur l'efficacité d'un grand nombre de déploiements de Casques bleus.

Auparavant, l'ancienne gouverneure de Caroline du Sud a déjà clairement indiqué qu'elle voulait ramener la part des États-Unis dans le financement des Casques bleus à moins de 25 % et suggéré que d'autres pays prennent plus de responsabilités.

Selon des diplomates, les missions de l'Onu en Haïti et au Libéria sont menacées de fermeture rapide. Le chef des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, se rendra en Haïti la semaine prochaine pour une évaluation qui pourrait conduire à une fermeture.

Toutefois, pour l'instant, les diplomates se félicitent de cette évaluation par les États-Unis et conviennent que, même si certaines missions opèrent dans des environnements politiques difficiles — Haïti, Chypre ou le Kosovo, par exemple — il n'y a pas de menace majeure de conflit dans ces pays.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

L’Onu compte sur la participation russe et US à la Conférence des donateurs sur la Syrie
L’ambassadeur russe à l’Onu remet la Constitution des USA sous le nez de son homologue US
L’Onu sceptique face à l’idée de Trump de créer des «zones de sécurité» en Syrie
Tags:
Casques bleus, ONU, Nikki Haley, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook