Ecoutez Radio Sputnik
    Sigmar Gabriel. Archive photo

    La diplomatie allemande prône un «dégel» des relations russo-américaines

    © AP Photo / Markus Schreiber
    International
    URL courte
    12230

    Le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, affirme qu’un « dégel » éventuel dans les relations bilatérales entre les États-Unis et la Russie pourrait contribuer énormément au règlement des crises actuelles à l’échelle mondiale.

    Un rapprochement éventuel entre les États-Unis et la Russie pourrait faciliter le règlement des crises internationales actuelles, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel, lors d'une interview accordée à la chaîne ARD.

    « Un apaisement éventuel des tensions entre les deux pays (les États-Unis et la Russie, ndlr) serait approprié pour le développement de la situation en Syrie et en Ukraine, ainsi que pour le processus de désarmement en Europe », a déclaré le ministre, tout en soulignant que les accords à venir « ne devaient pas être réalisés au détriment de l'Ukraine et de l'Europe ».

    M. Gabriel a également indiqué qu'à l'issue de sa récente rencontre à Washington avec le secrétaire d'État des États-Unis, Rex Tillerson, et le vice-président du pays, Mike Pence, ses collègues américains avaient fait très clairement savoir qu'ils « avaient un grand intérêt pour une Europe unie ».

    Le nouveau chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel a en outre déclaré vendredi dernier à l'issue d'un entretien à Paris avec son homologue français Jean-Marc Ayrault que la levée des sanctions imposées par l'Union européenne à la Russie était conditionnée à la mise en application intégrale des accords de Minsk.

    « L'Allemagne et la France adoptent une position explicite sur les sanctions. Nous voulons que les accords de Minsk soient appliqués. C'est la seule voie qui permettra de procéder à la levée des sanctions », a insisté le nouveau ministre allemand des Affaires étrangères.

    Rappelons que M. Gabriel, qui a pris ses fonctions le 27 janvier à la tête de la diplomatie allemande, a reconnu, à l'instar de son prédécesseur Frank-Walter Steinmeier, que la Russie était un acteur d'une grande importance.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Trump: «Le Brexit, une chose géniale», l’UE n’étant qu’«un instrument de l’Allemagne»
    L’Allemagne a expulsé 80.000 migrants en 2016
    Inégalité sociale: l’Allemagne aurait pu mieux faire
    Tags:
    accord russo-américain de trêve en Syrie, Sigmar Gabriel, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik