Ecoutez Radio Sputnik
    Shinzo Abe

    De quoi parleront Donald Trump et Shinzo Abe à Washington?

    © REUTERS / Issei Kato
    International
    URL courte
    224

    À l'approche de la réunion entre le président US Donald Trump et le premier ministre japonais Shinzo Abe prévue à Washington le 10 février, un analyste russe évoque le possible agenda de leurs discussions.

    Lors de sa visite dans la capitale américaine, M. Abe sera accompagné par son ministre des Affaires étrangères Fumio Kishida, son ministre des Finances Taro Aso et son ministre de l'Économie Hiroshige Seko. Selon l'agence Kyodo, parmi les projets qui seront présentés par le premier ministre nippon lors de son entretien avec M. Trump figure notamment la construction de chemins de fer à grande vitesse au Texas et en Californie.

    Auparavant, le groupe Toyota s'était déclaré prêt à investir 10 milliards de dollars dans l'économie américaine en cinq ans, tandis que l'opérateur télécoms SoftBank avait annoncé son intention d'investir jusqu'à 50 mds USD aux États-Unis. Les investissements nippons permettraient de créer environ 700 000 emplois dans le pays, indique l'agence.

    Le chef du Centre des études japonaises de l'Institut de l'Extrême-Orient Valeri Kistanov estime pour sa part que la sortie de Washington de l'accord de partenariat transpacifique (TPP) signée par Donald Trump a porté un « coup sérieux » aux projets de M. Abe qui misait sur cet accord pour booster l'industrie et dynamiser l'économie nationales.

    Selon lui, les deux parties devront évoquer entre autres l'intention de M. Trump de réviser les conditions de l'Accord de libre-échange nord-américain (NAFTA) qui apporte d'importants bénéfices à Tokyo.

    « Afin d'alléger les pressions de la part de Trump, Abe a mis au point un vaste programme destiné à contribuer au développement des infrastructures américaines », déclare l'expert. Ainsi, le Japon est disposé à investir d'importantes sommes dans les transports, le secteur énergétique et la production industrielle américains afin de prouver « son utilité et son unicité », estime M. Kistanov.

    Côté sécurité, l'une des principales préoccupations de Tokyo a été levée lors de la récente visite du chef du Pentagone James Mattis, qui a réaffirmé l'adhésion de Washington à l'accord de défense entre les deux pays, explique l'expert. « Il a également confirmé que les îles Senkaku, revendiquées par la Chine, étaient elles aussi concernées par les dispositions de l'accord », a souligné M. Kistanov.

    Toujours d'après lui, Shinzo Abe pourrait également tenter de mieux comprendre la position du nouveau dirigeant américain concernant le litige territorial qui oppose Tokyo à Moscou et la participation du Japon aux projets communs avec la Russie en dépit des sanctions imposées à l'encontre de cette dernière sur fond de crise ukrainienne.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Pour Trump, les relations avec la Russie doivent «aller de l’avant»
    Déjà 227.000 nouveaux emplois aux USA sous la présidence Trump
    Tags:
    Accord de libre-échange nord-américain (NAFTA), relations, Traité de partenariat transpacifique (TPP), sécurité, économie, Valeri Kistanov, Donald Trump, Shinzo Abe, Japon, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik