Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump et John Kelly

    Les mots de passe des réseaux sociaux en échange d'un visa américain?

    © REUTERS / Mike Segar
    International
    URL courte
    9920

    Le secrétaire américain à la Sécurité intérieure a proposé une initiative controversée. Selon lui, ceux qui souhaitent obtenir un visa américain doivent être prêts à fournir les mots de passe de leurs réseaux sociaux. À des fins de sécurité bien sûr!

    Les représentations diplomatiques des États-Unis peuvent commencer à exiger des demandeurs de visas de fournir les mots de passe de leurs comptes sur les réseaux sociaux, a déclaré le secrétaire américain à la Sécurité intérieure, John Kelly.

    M. Kelly a également explicité que toute personne qui refuserait de coopérer serait interdite d'entrée aux États-Unis. Il a clairement fait savoir qu'aucune décision n'avait encore été prise, mais que les autorités étudiaient la question.

    « S'ils veulent vraiment venir en Amérique, alors ils vont coopérer », a-t-il souligné.

    John Kelly a indiqué que l'initiative ferait partie du programme de l'administration de Donald Trump qui vise à renforcer la procédure de vérification des visiteurs de sept pays à majorité musulmane.

    « Nous pourrions vouloir examiner leurs comptes sur les réseaux sociaux, avec leurs mots de passe. C'est très difficile de vérifier les gens de ces pays, les sept pays. Mais s'ils arrivent, nous voulons voir quels sites Web ils fréquentent et nous voulons obtenir leurs mots de passe pour voir ce qu'ils font sur Internet », a ajouté John Kelly.

    Le président américain Donald Trump se voit attaquer tous azimuts pour son récent décret sur l'immigration. Le 27 janvier, il a signé le décret « Sur la protection de la nation contre l'entrée de terroristes étrangers aux États-Unis » qui interdit l'entrée des ressortissants de sept pays (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen) pour trois mois et gèle l'accueil de réfugiés pour quatre mois. Les Syriens font l'objet d'une interdiction, sous conditions, sans limitation de durée.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Le président US dévoile 78 attentats passés sous silence par les médias
    Une cour d'appel US refuse de rétablir le décret de Trump
    Décret Trump: où étaient les manifestants quand Daech massacrait les chrétiens?
    «Oui» à la visite de Trump au Royaume-Uni: les intérêts du pays d’abord
    Tags:
    sécurité, réseaux sociaux, Internet, politique migratoire, migrants, John Kelly, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik