Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Lénine

    Un universitaire allemand: pas de Révolution d'Octobre sans Lénine

    © Flickr / Olga
    International
    URL courte
    Centenaire de la Révolution russe de 1917 (21)
    6126
    S'abonner

    Certains prétendent qu’il n’y aurait eu ni Révolution d'Octobre ni Union soviétique sans l’argent de l’Allemagne, mais le professeur de l'université Humboldt de Berlin Jörg Baberowski qualifie ce jugement de par trop téméraire.

    L'information selon laquelle l'Allemagne a accordé à Lénine un soutien logistique et matériel pour prendre le pouvoir en Russie a été longtemps tenue dans le plus grand secret, et on se demande aujourd'hui si la Révolution d'Octobre et l'Union soviétique auraient été possibles sans cette « assistance » allemande.

    Dans un entretien avec Sputnik, l'universitaire allemand Jörg Baberowski expose ses idées sur le « financement » de la Révolution d'Octobre et les « intérêts communs » de Lénine et du Kaiser d'Allemagne.

    « Quand la Révolution de Février a éclaté à Saint-Pétersbourg, Lénine, bloqué à Zurich, voulait gagner la Russie au plus vite, et il ne pouvait le faire que via le territoire d'un État ennemi — l'Allemagne. D'autre part, les Allemands étaient très intéressés à l'idée d'envoyer en Russie une personne capable d'y déstabiliser la situation politique pour faire sortir ce pays de la guerre », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et de préciser qu'il ne s'agissait pas de détruire l'empire tsariste de l'intérieur, car il n'existait pratiquement plus. Il ne s'agissait à l'époque, selon l'expert, que de mettre à mal un gouvernement provisoire qui avait promis aux pays alliés de poursuivre la guerre.

    « La tâche de Lénine consistait notamment à déstabiliser ce gouvernement provisoire, en fomentant des troubles dans le pays. Plus tard, le gouvernement allemand a pu constater que Lénine agissait selon le plan et œuvrait à une escalade de la situation », a poursuivi M. Baberowski.

    D'après ce dernier, le retour de Lénine en Russie avait été organisé par l'Allemagne. Pour éviter les accusations de traverser le territoire ennemi, son wagon avait été plombé dès son départ de la Suisse. C'est donc un espace extraterritorial que Lénine n'a pas quitté au cours de tout le trajet. Pour cette raison, à son arrivée en Russie, il pouvait bien affirmer qu'il n'avait pas voyagé dans un wagon allemand.

    Quoi qu'il en soit, les services secrets russes étaient tout à fait au courant de la situation et envisageaient même d'arrêter Lénine pour haute trahison et organisation de troubles, mais le Soviet (conseil) des députés ouvriers et des délégués des soldats avait garanti sa sécurité.

    « Le soutien financier n'a commencé qu'à partir de l'entrée de Lénine dans son wagon plombé […] On sait que l'argent allemand était destiné à des fins de propagande, mais on ignore le montant et la durée de ce financement. Le gouvernement allemand a tôt fait de comprendre qu'il n'avait plus intérêt à soutenir Lénine, qui devenait déjà une menace potentielle pour la sécurité de l'Allemagne elle-même.

    Interrogé sur les raisons qui avait poussé plus tard l'Allemagne à soutenir les bolchéviques, le professeur a évoqué l'intention de Berlin d'exploiter les états d'esprit séparatistes pour arracher les périphéries nationales de l'essentiel de la Russie.

    « Cela a commencé dès l'arrivée de Lénine au pouvoir. À l'époque, l'Allemagne a fait de l'expansion à l'est son programme. Or, il n'y a pas eu d'unanimité sur cette question au sein du gouvernement allemand, l'annexion de vastes territoires signifiant l'impossibilité d'en retirer les troupes pour les transférer à l'ouest », a raconté l'expert, rappelant toutefois que la situation évoluait de telle façon que l'Allemagne aurait pu profiter du séparatisme des Ukrainiens et des républiques baltes.

    M. Baberowski constate que l'Allemagne a largement profité du Traité de Brest-Litovsk, tout en reconnaissant que c'était somme toute une « victoire à la Pyrrhus ». Lénine était assez intelligent pour donner aux Allemands ce qu'ils désiraient et sauver ainsi son pouvoir en mars 1918. En effet, les Allemands ont reçu l'Ukraine, à savoir le contrôle du « grenier » de l'ancien empire tsariste. Ils ont même essayé de piller cette terre, mais suite à l'occupation de ce vaste territoire, leurs importants contingents militaires s'y sont retrouvés bloqués. Aussi les Allemands se sont-ils impliqués dans la guerre civile en Russie.

    Pour ce qui est du rôle de l'Allemagne dans la Révolution d'Octobre, l'universitaire l'a jugé exagéré, estimant toutefois que Lénine aurait pu gagner la Russie par d'autres moyens. Par exemple par voie maritime. Il y serait revenu sans doute plus tard, alors que ses camarades étaient déjà à Petrograd.

    « Quoi qu'il en soit, Lénine était la principale figure. Sans Lénine, il n'y aurait pas eu de Révolution d'Octobre, ses camarades, et surtout Staline, n'étant pas du tout intéressés à ce putsch. Ils auraient préféré un gouvernement de coalition socialiste où tous les partis auraient été représentés », a dit l'interlocuteur de Sputnik.

    L'universitaire souligne que la situation révolutionnaire se serait formée en Russie même sans l'« assistance » de l'Allemagne, la population russe étant trop fatiguée par la guerre et des difficultés économiques considérables.

    « Les bolchéviques ont reçu un soutien plus sérieux, car parmi tous les partis révolutionnaires, ils étaient les seuls à intervenir contre la guerre et la remise immédiate de la terre aux paysans », a conclu Jörg Baberowski.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Centenaire de la Révolution russe de 1917 (21)

    Lire aussi:

    "Tourisme rouge": sur les traces de Lénine et Mao
    Ukraine: plus de 500 statues de Lénine détruites en un an
    Une tête géante de Lénine retrouvée à Berlin
    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Tags:
    putsch, gouvernement, menaces, révolution, argent, financement, Grande révolution socialiste en Russie (1917), Première Guerre mondiale, Sputnik, Jörg Baberowski, Vladimir Lénine, Joseph Staline, Zurich, pays baltes, Saint-Pétersbourg, Berlin, Ukraine, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik