International
URL courte
3182
S'abonner

Les recherches de vols à destination des États-Unis ont bondi de 88% en Russie suite à l'élection de Donald Trump, alors qu'en France ce nombre a reculé de 8%, selon une étude réalisée par une société canadienne.

Hopper, une start-up de comparaison de prix de billets d'avion, a étudié l'évolution de la demande de vols internationaux à destination des États-Unis trois semaines avant l'investiture de Donald Trump et une semaine après sa prise de fonction.

La société constate une nette dégradation de l'attractivité de la destination « États-Unis » à l'échelle mondiale : « Les recherches ont diminué dans 94 des 122 pays où nous avons assez de données pour tirer des conclusions », indique-t-elle dans un communiqué. Ainsi, en France, les recherches vers les États-Unis se sont contractées de 8 %.

Sans surprise, dans les pays concernés par le décret antiterroriste de Donald Trump, dont l'Irak, l'Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen, la demande a baissé de plus de 33 %.

La Russie présente pour sa part une situation toute différente : les recherches de vols vers les É.-U. ont en effet bondi de 88 %, ce qui constitue, selon les auteurs de l'étude, une « exception notable ». La Russie se démarque ainsi de nouveau, après avoir figuré dans un sondage de WIN/Gallup comme « le seul pays » qui préférait, à l'approche de la présidentielle étasunienne, Donald Trump à sa rivale démocrate Hillary Clinton (33 % contre 10 %).

Les États-Unis sont le deuxième pays le plus visité au monde, derrière la France. Selon l'étude de Hopper, en dépit de la baisse générale des recherches, les villes de la côte Est telles que New York, Boston et Detroit restent toujours attrayantes pour les voyageurs internationaux, alors que San Francisco et Las Vegas sont plus affectées.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Donald Trump dévoile son unique actif en Russie
Trump: "la Russie n'a jamais essayé de m'influencer"
Piratage russe: Donald Trump exprime un «scepticisme sain»
Benjamin Griveaux annonce avoir démissionné de l’Assemblée nationale
Tags:
compagnie aérienne, vols, Donald Trump, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook