International
URL courte
Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)
11501
S'abonner

Les forces gouvernementales syriennes ont éliminé un des dirigeants de Fatah al-Cham (anciennement Front al-Nosra) dans le sud de la Syrie, selon des médias locaux.

L'armée syrienne est parvenue à liquider un des chefs du groupe terroriste Front al-Nosra, rebaptisé Fatah al-Cham, dans la ville syrienne de Deraa, selon la chaîne libanaise Al-Jadeed.

Il s'agit de l'individu connu sous le nom de Khaled Chakhadi Al-Alul, précise la chaîne, sans pour autant préciser les détails de l'opération.

La ville de Deraa est située dans le sud-ouest de la Syrie, non loin des frontières avec la Jordanie, le Liban et Israël. Dernièrement, les combats entre l'armée et les djihadistes ont repris près de la frontière jordanienne. Les forces gouvernementales ont repoussé toutes les attaques, éliminant des dizaines de radicaux.

La semaine dernière, les terroristes de Fatah al-Cham ont pilonné Deraa faisant deux morts, dont un enfant, et neuf blessés. Les djihadistes ont pilonné au mortier deux quartiers résidentiels et les territoires environnants, infligeant ainsi des dommages matériels aux bâtiments publics et privés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Situation en Syrie (hiver 2016/17) (165)

Lire aussi:

Des Tu-95MS russes tirent des missiles de croisière sur les sites de Daech à Raqqa
Le Front al-Nosra pilonne la ville de Deraa: deux morts, dont un enfant, et neuf blessés
Syrie: l'armée progresse à Deraa, les islamistes demandent des renforts
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Tags:
élimination, chef terroriste, Front al-Nosra, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), Deraa, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook