International
URL courte
17441
S'abonner

La Chine s’est imposée comme un leader dans le domaine de l’élaboration de superordinateurs et elle ne veut pas céder sa place à ses concurrents américains et japonais. Possédant le superordinateur le plus puissant au monde, selon le classement TOP500, Pékin compte atteindre de nouveaux sommets vers 2018.

Début 2018, la construction d'un superordinateur d'une puissance exceptionnelle, le Tianhe-3, devrait être réalisée, signale ce lundi le journal China Daily. Selon le représentant du Centre national des superordinateurs Tianjing Meng Xiangfei, la puissance du nouveau superordinateur permettra de résoudre des tâches compliquées de façon plus précise et plus rapide.

La Chine est sans nul doute résolue à maintenir sa position de leader dans ce domaine. En juin dernier, le superordinateur Sunway Taihu Light, le plus productif au monde, selon le classement TOP500, a été lancé en exploitation. C'était d'ailleurs le premier superordinateur chinois élaboré sans éléments de fabrication étrangère.

Le superordinateur Tianhe-3 est également élaboré entièrement sur la base de technologies chinoises, y compris le logiciel. Ce superordinateur pourrait être exploité en tant que projet vers 2020.

Pékin compte conserver sa place dans le domaine. Ainsi, la concurrence ne s'affaiblit pas.

Quand la question se pose de choisir les directions prioritaires du développement, les autorités sont obligées d'analyser la situation, en prenant en considération le fait qu'il sera impossible de recouvrer les ressources dépensées afin de les mettre au service d'autres projets, indique l'expert dans le domaine du renseignement concurrentiel et professeur de l'Université économique d'État de l'Oural Evgueni Iouschchouk, dans une interview accordée à Sputnik.

C'est pourquoi la modélisation de la situation permet de choisir les voies de financement les plus efficaces. La désinformation stratégique utilisée par les services de renseignement a pour but de pousser les concurrents à concentrer leurs ressources sur les domaines qui ne sont pas perspectifs : les élaborations perspectives sont, au contraire, éloignées, signale l'expert.

« Ainsi, le superordinateur permet tout simplement d'éviter un tel scénario. Plus il est productif, plus il est correct et moins il y a d'erreurs de prévisions. Ainsi, il est très efficace », déclare l'expert.

Pour la Chine, les superordinateurs sont un atout important dans sa concurrence avec d'autres pays. Le marché va montrer à quel équilibre de forces il faudra s'attendre dans ce domaine.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

La Chine bientôt dotée d’une nouvelle génération de porte-avions
Trump promet un «niveau inédit» de coopération avec la Chine
L’entrée en Chine en échange d'empreintes digitales
La Chine contre le déploiement du bouclier antimissile US en Corée du Sud
Tags:
marchés, superordinateur, technologies, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik