International
URL courte
30433
S'abonner

Selon un responsable du renseignement estonien, la Russie utiliserait des jeunes femmes pour provoquer des bagarres de bar entre Estoniens et soldats Anglais. Le but : nuire à l'image de l'Otan dans le pays.

Le chef du département de l'information (service de renseignement) estonien, Mikk Marrant, admet la possibilité de rixes entre les militaires britanniques arrivés dans le pays et la population locale, mais y voit « la main de Moscou », annonce le quotidien britannique The Times.

Selon Marrant, la Russie pourrait recourir à la tactique du « piège à miel » (lorsque les services spéciaux envoient une femme pour provoquer une bagarre dans un bar afin de présenter les soldats britanniques comme des hooligans) et essayer d'avoir accès aux comptes des militaires sur les réseaux sociaux afin de découvrir des informations qui permettraient plus tard de les faire chanter.

« On est déjà en train de l'observer. Les bruits courent que la population locale n'est pas contente de la présence de ces soldats. 800 jeunes soldats britanniques y seront déployés. Naturellement, ils ne seront pas confinés dans leur base militaire, ils pourront aller en ville. Il est probable qu'ils se rendent dans des pubs et nous ne pouvons pas exclure certaines bagarres qui pourraient être initiées par la partie opposée, comme on l'appelle en Estonie (la Russie, ndlr). Par exemple, elle pourrait recourir aux ʺpièges à mielʺ et autres astuces », a indiqué le responsable du renseignement estonien.

Le déploiement de 4 000 militaires de l'Otan en Europe de l'Est pourrait fournir à Moscou « un très bon moyen de parler de l'agression occidentale », a-t-il estimé, sans toutefois donner de preuves tangibles. Il a seulement rappelé que l'année passée, deux soldats britanniques avaient été impliqués dans une bagarre avec des habitants locaux, l'incident ayant été filmé par des personnes prétendument liées aux médias sympathisants avec la Russie.

« Bien sûr, là, on peut voir une certaine influence de la Russie », a déclaré le chef du renseignement.

Selon lui, la Russie essaye d'influencer les prochaines élections en France, en Allemagne et aux Pays-Bas.
Lors du sommet de l'Otan à Varsovie en 2016, l'alliance a pris la décision de déployer des troupes multinationales à tour de rôle en Lettonie, en Lituanie, en Estonie et en Pologne. Cette démarche intervient à la demande de ces pays.

Le Canada dirigera le contingent déployé en Lettonie, l'Allemagne dirigera celui déployé en Lituanie, les États-Unis s'occuperont du contingent de l'Otan en Pologne, alors que le Royaume-Uni contrôlera les soldats de l'Alliance déployés en Estonie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

En Lituanie, des soldats de l’Otan éméchés interpellés à l’aide de tasers
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Mort de Giscard d'Estaing: Macron salue un homme «politique de progrès et de liberté», les hommages se multiplient
Tags:
provocation, OTAN, Mikk Marrant, Estonie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook