International
URL courte
24812
S'abonner

Face à l’offensive informationnelle occidentale, l’armée russe a décidé de créer une unité dédiée. Elle consacrera ses efforts à proposer au public des faits avérés et à contrer les cyberattaques dont le pays s’estime la cible.

Intervenant mercredi à la Douma (chambre basse du parlement russe), le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a annoncé la création en Russie de troupes d'opérations informationnelles, une nouveauté dans le pays.

Selon le site RBK, qui cite des sources au sein de la Douma, cette unité aura pour objet principal de contrer les cyberattaques et de publier de vraies informations en réponse au « fake news » diffusées par les médias occidentaux.

Le président de l'Académie de géopolitique, le général Léonide Ivachov, a lui-même plaidé pour la création d'un service interministériel — l'armée seule ne disposant pas des ressources nécessaires — qui pourra porter à la connaissance du public de vraies informations, y compris par la déclassification d'archives et de documents.

« Le ministère russe de la Défense se rend très bien compte de ce qu'est la guerre de l'information […] et l'État russe a besoin de puissantes troupes informationnelles pour mener sa politique de paix à travers le monde », a-t-il notamment déclaré.

Dans ses objectifs et son fonctionnement, cette unité de guerre informationnelle rappelle notamment la « East StratCom Task Force » de l'Union européenne, la défense contre les cyberattaques en plus.

« Aujourd'hui, la confrontation dans l'espace informationnel arrive au premier plan, et il s'agit en réalité d'une lutte pour les esprits et la conscience de masse », a estimé dans un entretien avec Sputnik, Iouri Balouïevski, ancien chef d'État-major général russe (2004-2008), insistant sur l'effet frappant de la victoire dans la guerre de l'information.

Les autorités russes s'estiment actuellement la cible d'une telle guerre de l'information, qui pourrait, selon les experts, affaiblir le système politique, économique et social d'un pays, effectuer un lavage de cerveau massif de la population pour déstabiliser la société et l'État et contraindre ce dernier à prendre des décisions dans l'intérêt de la partie adverse.

C'est pourquoi le ministère russe de la Défense entend dorénavant contrer les cyberattaques et les offensives informationnelles dont le pays s'estime la cible. Le général Léonide Ivachov considère ainsi que la Russie devrait cesser de se justifier :

« Nous devons contraindre l'Occident de se mettre sur la défensive face à notre offensive contre son mensonge. »

Les experts russes ont plus d'une fois rappelé que « les opérations informationnelles et psychologiques de l'Occident n'avaient pas fait que porter des atteintes politiques et morales à certains États, mais avaient même débouché sur la disparition de ceux-ci ». À titre d'exemple, ils citaient les opérations lancées contre la Yougoslavie, l'Irak et la Libye.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Comment l’information devint une arme de guerre antiserbe
Guerre de l'information: l'Organisation de Shanghai prépare la riposte
Vers une guerre totale de l’information
Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Tags:
opération, général, guerre de l’information, Sputnik, ministère russe de la Défense, Iouri Balouïevski, Leonid Ivachov, Sergueï Choïgou, Occident, Libye, Yougoslavie, Irak, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook