Ecoutez Radio Sputnik
    Kiev interdit la chaîne de télévision russe RBC

    Encore une chaîne de télévision russe interdite en Ukraine

    © Photo : SXC.hu
    International
    URL courte
    34116
    S'abonner

    Les autorités ukrainiennes coupent les émissions de la chaîne de télévision russe «Okhotnik i rybolov HD» (Chasseur et pêcheur).

    Les émissions de la chaîne de télévision russe sur la pêche «Okhotnik i rybolov HD» (Chasseur et pêcheur) sont interdites en Ukraine, annonce sur son site le Conseil national pour la télévision et la radiodiffusion du pays, précisant que la décision appropriée a été adoptée le 23 février et entrera en vigueur dans un mois.

    « Exclure la chaîne de télévision "Okhotnik i rybolov HD" de la liste des programmes étrangers, dont le contenu correspond aux critères de la Convention européenne sur la télévision transfrontière et de la législation de l'Ukraine », fait savoir le service de presse du Conseil national.

    Et de rappeler que les 11 et 12 février, le colonel du Service de renseignement militaire de Russie (GRU) Evgueni Konopelkine avait participé à une émission intitulée « Une vedette à l'hameçon » de cette chaîne de télévision russe.

    Le régulateur explique que cette émission portait sur le « service héroïque » du chef de bataillon des forces du GRU en Tchétchénie, ainsi que sur le désir ardent de servir dans ces unités d'élite qui avait animé le colonel dès sa plus tendre enfance.

    D'après la partie ukrainienne, cela « crée une image positive d'un officier russe qui défend son pays contre les terroristes et éprouve un sentiment de fierté pour l'armée russe ».

    « La diffusion à la télévision d'une telle information relève d'une violation de l'article 6 de la loi "Sur la télévision et la radiodiffusion" qui n'admet pas l'usage […] des émissions produites après le 1er août 2001 et exaltant les organismes et les actes d'un État agresseur, justifiant ou reconnaissant légitime l'occupation de territoires de l'Ukraine », déclare le Conseil national.

    En janvier, les autorités ukrainiennes ont interdit la chaîne de télévision privée russe Dojd pour avoir reconnu la Crimée en tant que partie de la Fédération de Russie, ainsi que pour « avoir diffusé de la publicité russe ». Les quelque 90 opérateurs qui rediffusent les émissions de Dojd en Ukraine ont jusqu'au 13 février pour couper les émissions de la chaîne.

    Par la suite, le ministère russe des Affaires étrangères l'a qualifié d'« acte de censure paradoxal ».

    En 2014 et 2015, l'Ukraine a interdit la rediffusion des émissions d'une quinzaine de chaînes de télévision russes et de plus de 430 films et séries de production russe. Kiev a également placé sur sa liste noire 83 artistes russes. Le ministère russe des Affaires étrangères a déjà considéré l'interdiction des chaînes russes en Ukraine comme une attaque contre la liberté des médias.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Liberté des médias: l'OSCE critique l'Ukraine et les pays baltes
    Ukraine: une député appelle à interdire les médias russes
    Médias russes interdits en Ukraine: la liberté de la presse mutilée (Moscou)
    Tags:
    officiers, émissions, chaîne de télévision, censure, armée, Service de renseignement militaire de Russie (GRU), Dojd (chaîne TV), ministère russe des Affaires étrangères, Evgueni Konopelkine, Tchétchénie, Crimée, Kiev, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik