Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    La vice-présidente bulgare prône la levée des sanctions antirusses

    © Sputnik. Vladimir Sergeev
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (345)
    7888290

    Les sanctions antirusses nuisent à la population européenne. Le temps est venu de procéder à leur levée, a déclaré la vice-présidente bulgare, soulignant que cet avis était partagé par plusieurs pays membres de l'UE.

    Il est temps d’entamer la levée progressive des sanctions visant la Russie, a annoncé dans une interview à la chaîne Nova Television, la vice-présidente bulgare Iliana Iotova.

    Et de pointer que plusieurs pays de l'Union européenne accepteraient cette position.

    « Non seulement la Bulgarie soutient une telle position mais de nombreuses voix sur ce sujet s'élèvent même en Allemagne et en France, car les sanctions nuisent aux personnes ordinaires vivant dans les pays européens » et non aux hommes politiques, a estimé Mme Iotova.

    Les relations russo-européennes se sont considérablement détériorées sur fond de crise en Ukraine, tout particulièrement après le rattachement de la Crimée à la Russie survenu à l'issue d'un référendum en mars 2014.

    Les pays de l'Union européenne ont d'abord introduit des mesures restrictives contre des personnes physiques, en vigueur jusqu'au 15 septembre 2016. Par la suite, des mesures restrictives sectorielles valables jusqu'au 31 juillet ont été imposées, ainsi que des sanctions contre la péninsule de Crimée, valides jusqu'au 23 juin.

    La Russie a riposté, en frappant d'embargo en août 2014 plusieurs denrées alimentaires, notamment les produits laitiers, la viande et les fruits et légumes en provenance de l'UE, du Canada, de l'Australie et de la Norvège.
    Fin juin 2017, l'embargo alimentaire russe a été prolongé jusque fin 2017 suite à la prorogation par l'UE de ses sanctions.

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (345)

    Lire aussi:

    Obama proroge les sanctions contre la Russie
    L'UE menacerait la Russie de sanctions sur la Syrie
    Sanctions: la Russie ne court pas après ses partenaires
    Les sanctions ne feront pas reculer la Russie
    Tags:
    sanctions, Union européenne (UE), Iliana Iotova, France, Allemagne, Europe, Bulgarie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik