International
URL courte
2159
S'abonner

Réagissant aux directives de Washington concernant l’expulsion des clandestins vers les pays par lesquels ils étaient entrés aux États-Unis, Mexico a clairement souligné qu’il n’accueillerait pas sur son sol les non-mexicains.

Le Mexique a prévenu Washington qu’il n’accueillerait pas les migrants clandestins non-mexicains expulsés des États-Unis, a déclaré le secrétaire de l’Intérieur du pays Miguel Angel Osorio Chong.

« Nous avons été très clairs, nous n'allons pas les recevoir, ils ne peuvent pas les laisser là-bas, aux frontières, car nous aurions à les refouler, il n'y a pas de possibilité qu'ils soient reçus par le Mexique », a-t-il indiqué, cité par l’AFP.

Cette déclaration est intervenue vendredi, le lendemain de la visite à Mexico du ministre américain de la Sécurité intérieure, John Kelly, et du secrétaire d'État, Rex Tillerson.

Au cours de cette semaine, les autorités américaines avaient émis des instructions pour expulser les clandestins vers les pays par lesquels ils étaient entrés. En outre, elles ont évoqué la possibilité de sanctions si les pays concernées – le Mexique et le Canada – se refusaient à coopérer.

« Nous leur avons clairement indiqué que ni nos lois, ni nos procédures, (…) ne pourront le permettre », a ajouté Miguel Angel Osorio Chong. « Nous n'allons pas mettre en place une antichambre pour ceux qui veulent entrer aux Etats-Unis », a-t-il ajouté.

Le déplacement de MM. Kelly et Tillerson dans l’État voisin avait pour but de faire baisser la tension qui était montée suite à la signature par Donald Trump du décret ordonnant la construction immédiate d'un mur à la frontière mexicaine.

Le président américain a ainsi tenu sa principale promesse de campagne électorale, à savoir lutter contre l'immigration illégale et la criminalité. Le mur devrait être construit d'ici trois ans et demi. Selon Donald Trump, le Mexique doit assumer les frais de construction, Mexico ayant indiqué ne pas avoir l'intention de dépenser le moindre centime pour ce projet.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Des Mexicains forment un «mur vivant» à la frontière US
Trump gèle le programme d’accueil des réfugiés
Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Tags:
Mexique, États-Unis, Rex Tillerson, John Kelly, Miguel Angel Osorio Chong, frontière, migrants, immigration clandestine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook