Ecoutez Radio Sputnik
    Mikhail Bogdanov. Archive photo

    La création d’un large front antiterroriste toujours d'actualité, selon un diplomate russe

    © AFP 2019 FABRICE COFFRINI
    International
    URL courte
    1111
    S'abonner

    Mikhaïl Bogdanov, vice-ministre russe des Affaires étrangères, a déploré que la communauté internationale n’ait toujours pas créé de front antiterroriste au Proche-Orient. Selon lui, «le monde a besoin d’une coalition universelle pour lutter contre le terrorisme international».

    Le représentant spécial du président russe sur le Proche-Orient et l'Afrique et vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, a martelé qu'il trouvait préoccupante l'absence d'un front antiterroriste international.

    « Le fait que la communauté internationale n'ait pas réussi jusqu'ici à se rallier et a créer un large front pour lutter contre le terrorisme, ce à quoi Vladimir Poutine avait appelé depuis la tribune à Munich en 2007, suscite de graves préoccupations », a déploré Mikhaïl Bogdanov au cours d'une conference consacrée à l'avenir du Proche-Orient organisée par le forum de discussions international « Valdaï ».

    Il a aussi souligné qu'afin de combattre Daech, le monde avait besoin d'une coalition universelle.

    Selon lui, le problème du terrorisme revêt un « caractère systématique ». Non seulement les pays du Proche et du Moyen-Orient, mais aussi ceux d'Europe ont gravement souffert de nombreux attentats.

    « Une coalition universelle sur la lutte contre le terrorisme international, s'appuyant sur la Charte de l'Onu, les normes du droit international, ainsi que sur les résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu, est indispensable pour le monde, avant tout afin de lutter contre Daech », a précisé le diplomate russe.

    Le 10 février 2007, le président Poutine a tenu une longue intervention sur les politiques de défense lors du Forum de Munich. Dans son discours, le président russe a vivement critiqué l'organisation unipolaire du monde en place depuis la fin de la Guerre Froide, constatant l'échec de ce modèle, et a en outre insisté sur l'importance du droit international, des souverainetés nationales et de la nécessité de ne pas retomber dans la course aux armements. Ce discours est resté comme un jalon dans la politique étrangère russe et dans l'évolution des relations internationales.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Lire aussi:

    L’armée syrienne reprend à Daech une hauteur stratégique à Palmyre
    Bagdad déterminé à reprendre à Daech l’ouest de Mossoul
    Une nouvelle structure antiterroriste au sein de l'Onu
    Tags:
    règlement au Proche-Orient, lutte antiterroriste, coalition, terrorisme, ministère russe des Affaires étrangères, Etat islamique, Mikhaïl Bogdanov, Vladimir Poutine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik