Ecoutez Radio Sputnik
    Adel Al-Jubeir

    L'Arabie saoudite se tourne-t-elle vers l'Irak?

    © AFP 2019 MOHAMED EL-SHAHED
    International
    URL courte
    8328
    S'abonner

    Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al-Jubeir s’est rendu samedi en Irak. Une première depuis 14 ans, cette visite étant chargée d’ouvrir une nouvelle page dans les relations entre les deux pays voisins. Un pas diplomatique qui cache d’autres acteurs derrière lui? Sputnik a interviewé des experts à ce sujet.

    Samedi dernier, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al-Jubeir s'est rendu en Irak : au cours des 14 dernières années, c'est la première visite de ce niveau. L'Arabie saoudite compte construire des relations fortes avec l'Irak et les deux pays veulent mener une lutte conjointe contre le terrorisme, a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse.

    Gelées depuis 1990, les relations irako-saoudiennes reçoivent ainsi une impulsion importante, estime l'expert en droit international Ami al Tamimi dans une interview accordée à Sputnik.

    « Cette rencontre a eu lieu grâce aux efforts du gouvernement irakien à la conférence de Munich. Ils veulent unir leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme. L'Irak mène une guerre mondiale contre le terrorisme et le royaume, qui a des frontières communes avec l'Irak, peut lui accorder un grand soutien dans le domaine du renseignement, de la reconstruction des bâtiments détruits et de la renaissance de la vie dans les villes », explique l'expert.

    Par ailleurs, les buts fixés par l'Arabie saoudite ne touchent pas seulement le niveau local : le royaume compte utiliser le rapprochement avec l'Irak pour rétablir les contacts avec l'Iran, indique le politologue.

    « Au niveau international, le royaume veut améliorer la liaison aérienne, le commerce et les frontières entre les pays. Il faut comprendre que l'Arabie saoudite a du poids non seulement au niveau régional, mais également mondial. Elle peut influencer l'adoption de multiples décisions internationales importantes et ainsi aider l'Irak à vaincre finalement le terrorisme », signale l'expert.

    Beaucoup de partis politiques, en particulier, certains mouvement chiites, ont salué la rencontre irako-saoudienne, déclare le chef du Centre irakien des études politiques Hadi Jalu Muri dans une interview accordée à Sputnik. Selon lui, des changements dans la politique, l'économie et la sécurité pourraient suivre.

    Dans le même temps, selon l'expert, il s'agit également d'une participation américaine : Washington compte limiter la forte influence iranienne en Irak et mise ainsi sur l'implication plus forte de l'Arabie saoudite dans les affaires de Téhéran.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Le décret antiterroriste de Trump met Riyad «dans une position délicate»
    Les chars canadiens livrés à Riyad bientôt au Yémen?
    Londres vend des armes à Riyad en utilisant une licence opaque
    Les USA limitent leur aide militaire à Riyad suite à la mort de civils au Yémen
    Tags:
    diplomatie, Adel al-Jubeir, Iran, Irak, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik