Ecoutez Radio Sputnik
    Combattants d'Abou Sayyaf

    Un otage allemand décapité par le groupe terroriste Abu Sayyaf aux Philippines

    © AP Photo / STR
    International
    URL courte
    4111
    S'abonner

    Aux Philippines, des terroristes ont exécuté un otage allemand, la date limite pour payer sa rançon étant passée. Le gouvernement philippin affirme que les forces armées ont fait tout leur possible pour sauver cet homme.

    Le groupe terroriste islamiste Abou Sayyaf a publié une vidéo de la mise à mort de l'otage allemand de 70 ans Jurgen Kantner, informe le lundi 27 février le quotidien allemand Bild.

    Peu après la publication de la vidéo, l'envoyé du gouvernement philippin, Jesus Dureza, a confirmé la mort de l'Allemand.

    « Nous sommes peinés et nous condamnons fermement la décapitation barbare d'une nouvelle victime d'un enlèvement. Jusqu'à la dernière minute, nos forces, y compris les forces armées philippines, ont épuisé tous les efforts pour sauver sa vie. Nous avons fait de notre mieux. Mais en vain », a déclaré M. Dureza dans un communiqué.

    Des responsables militaires du sud du pays ont signalé qu'ils n'avaient pas encore trouvé le corps de M. Kantner.

    Précédemment, le groupe avait publié des vidéos qui montraient Jurgen Kantner, forcé de demander une rançon pour sauver sa vie. Les terroristes avaient posé un ultimatum : 30 millions de pesos (570 000 euros) livrés dimanche, où ils tuaient l'Allemand kidnappé.

    Jurgen Kantner, 70 ans, a été retenu prisonnier par le groupe terroriste pendant trois mois dans la jungle de la province de Sulu. Le 5 novembre 2016, il a été enlevé alors qu'il se trouvait sur son yacht. Sa femme, Sabine Merz, 59 ans, a été abattue en essayant de résister.

    En 2008, le même couple avait déjà été enlevé et détenu pendant 52 jours en Somalie. Les deux Allemands avaient finalement été libérés. Selon certaines sources, une énorme rançon avait alors été payée aux pirates somaliens.

    Malgré l'incident en Somalie, M. Kantner avait déclaré en 2009 qu'il avait toujours l'intention de continuer ses voyages dans ces eaux périlleuses.

    « Je sais qu'il est dangereux de naviguer dans les eaux somaliennes et je n'ai pas de sécurité privée pour me garder, mais je prie Dieu pour que les pirates ne m'enlèvent plus. C'est un peu comme un suicide », avait-il déclaré après avoir été libéré.

    Abou Sayyaf, dont les dirigeants ont prêté allégeance à l'organisation terroriste État islamique, kidnappe des étrangers et des chrétiens depuis des décennies et les détient pour une rançon dans la jungle au sud des Philippines.

    Le groupe, formé à partir de fonds fournis par un proche du chef d'Al-Qaïda, Oussama ben Laden, dans les années 1990, a également revendiqué l'attentat à la bombe dans la baie de Manille en 2004 qui avait tué 116 personnes.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

     

     

    Lire aussi:

    40 touristes thaïlandais pris en otage en Birmanie
    Des touristes pris en otage en Jordanie, plusieurs morts et blessés
    Trois Russes pris en otage par des pirates dans le golfe de Guinée
    Alep: 10 nouveaux civils sauvés, des milliers d’autres toujours en otage
    Tags:
    kidnapping, exécution, otage, terrorisme, Abou Sayyaf, Allemagne, Philippines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik