Ecoutez Radio Sputnik
    Le représentant permanent adjoint de la Russie à l'Onu, Vladimir Safronkov, lors du vote au Conseil de sécurité sur la résolution impliquant des sanctions contre la Syrie

    Ambassadeur adjoint russe à l’Onu: la résolution sur la Syrie est «odieuse et déficiente»

    © REUTERS/ Mike Segar
    International
    URL courte
    323987973

    Commentant l’issue du vote du Conseil de sécurité sur la résolution syrienne, le représentant permanent adjoint de la Russie aux Nations unies a qualifié le document d’«odieux et déficient». Il a souligné que «l’obsession des pays occidentaux» de renverser le régime d'Assad empêchait le règlement du conflit.

    La conception de la résolution sur les sanctions contre la Syrie proposé par la France, le Royaume-Uni et les États-Unis étant absolument inacceptable, la Russie n'a pu faire que bloquer ce document, a déclaré le représentant permanent adjoint de la Russie à l'Onu, Vladimir Safronkov.

    « La Russie a voté contre le projet de résolution sur les sanctions contre la Syrie. Cette décision est motivée par le fait que la nature de la conception choisie par les auteurs est odieuse et déficiente, et elle est absolument inacceptable », a-t-il expliqué, parlant lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu consacrée à la situation au Proche-Orient à l'issue du vote.

    Selon lui, « le fait que la résolution n'ait pas été soutenue par six des 15 membres du Conseil de sécurité doit faire réfléchir sérieusement les auteurs (du document, ndlr) ».

    « Les discours prononcés ne laissent aucun doute : le projet sert à la doctrine anti-Assad des capitales occidentales », a estimé le diplomate russe.

    Dans le même temps, Vladimir Safronkov a souligné que l'« obsession » de l'idée de renverser le gouvernement de Bachar Assad « empêche » les pays occidentaux de « penser raisonnablement » au règlement de la crise syrienne et, en général, à l'ensemble de la situation au Proche-Orient.

    « On a l'impression que les auteurs du texte en question n'emploient le mécanisme conjoint que dans un but : rendre le gouvernement d'Assad responsable de l'utilisation d'armes chimiques et créer ainsi les conditions préalables pour renverser le pouvoir à Damas », a estimé M. Safronkov.

    Vladimir Safronkov a également répondu aux pays, dont les représentants ont insulté la Russie et Chine, qui avaient voté contre le projet de résolution.

    « En ce qui concerne les déclarations insultantes contre la Russie, la Chine et d'autres pays, nous nous en remettons à votre conscience. Dieu vous pardonne », a conclu le diplomate russe.

    Le représentant permanent des États-Unis à l'Onu, Nikki Haley, à l'issue du vote, a conclu que « la vérité est que la Russie ne veut pas critiquer le régime d'Assad ». Son homologue britannique, Matthew Rycroft, a déclaré qu'en bloquant la résolution, « la Russie et la Chine avaient sapé la confiance du Conseil de sécurité ».

    Avant le vote, les représentants permanents du Royaume-Uni et de la France, MM. Rycroft et Delattre, ont appelé tous les membres du Conseil à voter pour le projet de résolution et ils ont ensuite déploré que le document n'ait pas été adopté. Le diplomate britannique a aussi vivement critiqué Moscou, l'accusant d'avoir couvert les soi-disant crimes du gouvernement syrien.

    Le mardi 28 février, la Russie et la Chine ont opposé leur veto à la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies prévoyant l'imposition de sanctions contre les représentants syriens qui pourraient être impliqués dans l'utilisation d'armes chimiques.

    Le document a été soutenu par neuf membres du Conseil de sécurité de l'Onu. Trois ont voté contre, y compris la Russie, et trois se sont abstenus.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

     

    Lire aussi:

    Paris et Londres veulent de nouvelles sanctions contre la Syrie, Moscou proteste
    Syrie: «Les sanctions prouvent l'impuissance politique de l'Occident»
    La France veut des sanctions contre les responsables d'attaques chimiques en Syrie
    L'UE menacerait la Russie de sanctions sur la Syrie
    Tags:
    politique étrangère, diplomatie, résolution, sanctions, ONU, Vladimir Safronkov, Syrie, Proche-Orient, France, Royaume-Uni, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • Ugo
      Les trois pays commanditaires n'arriveront pas à leurs buts génocidaire, mafieux et criminels.
      Il arrivera un jour où ils paieront par contre. L'empire ne survivra pas.
    • avatar
      Selimor31
      Vladimir Poutine, Vladimir Safronkov. Les Vladimir, ça décoiffe! Chapeau, les gars! On est avec vous!
    • avatar
      Selimor31
      Les trois "mousquetaires" occidentaux et leur "d'Artagnan" wahhabite n'ont plus qu'à aller se faire voir chez les ouistitis!
    • avatar
      Selimor31
      A quand des sanctions contre les responsables de l'utilisation d'uranium appauvri dans les zones de conflit? Dans ce domaine, il doit bien exister des militaires et des politiciens yankees qui pourraient servir de chair à pâtée au CPI.
    • avatar
      grandloup74
      L'oxydent, tel un débile profond ne se repose jamais ! Chercher la m.rde sans cesse, et recommencer... Jusqu'à quand ? Jusqu'à ce que ça explose ? On est gouvernés par des fous ! Au secours ! La seule fin prévisible est l'effondrement de cet oxydent fauteur de milliers de guerres au long de son histoire. Esperons que cet effondrement se fera en douceur, mais en tous cas il devient indispensable.
    • avatar
      Sans dents
      Voilà ce que veut faire Trump en Syrie : tout faire pour expulser la Russie de ses bases militaires en Syrie.
    • avatar
      Norbert
      Cette résolution est politique. Objectif des européens à l'onu: faire chuter Assad! En AUCUN cas l'occident ne se soucie de la population qui est dans la misère. Or, si l'onu était si vertueuse, elle devrait savoir que l'on ne remet pas un pays sur pieds en en lui infligeant les pires sanctions.
      L'onu et ses diplomates pourris qui la peuplent n'est pas seulement inutile, elle est néfaste! Et comme toute chose néfaste, elle doit disparaitre.
    • avatar
      michel.louis.loncin
      BRAVO !!! L'Occident, sous les espèces de la France (plus que jamais inepte, sous François Hollande ... que sera-ce avec un Macron ?!) et la Grande Bretagne (qui n'a VRAIMENT aucune leçon de morale à donner ... rappelons-nous sa complicité avec les Etats-Unis lors de la seconde guerre d'Irak !) ont la "sanctionnite" à "géométrie variable" : JAMAIS elles ne "sanctionneront" l'Ukraine, VIOLANT effrontément la charte de l'ONU et les droits de l'Homme dans le Donbass et piétinant avec leur complicité les FUNESTES accords de Minsk !!!

      Vladimir Safronkov ... La relève du REGRETTE Vitali Tchourkine est assurée !!! Qu'il fasse attention à lui ... les ... "crises cardiaques" arrivent si facilement ...
    • avatar
      Athsadi
      Tenter de transformer une défaite militaire et politique en Syrie, en victoire avec un papier toilette Onusien relève des chimères.
    • avatar
      josepha
      le représentant adjoint de la Russie à l'ONU, qui remplace valéri tchourkine récemment décédé ne mâche pas ses mots ! il parle trés clairement aux occidentaux que nous sommes des problèmes qui empêchent la résolution du problème syrien (intérêts des occidentaux) et je m'en réjouis !
    • avatar
      serge.peon-2
      C'est avec de tels résolutions qu'il n'y aura jamais la paix dans le monde, et çà en arrange certains, quant je vois ce que fait l'Arabie Saoudite au Yémen et que les États Unis la soutiennent, l’Israël, l'Ukraine qui ne cesse de violer les accords alors que l'on a voler le Kosovo à la Serbie je me demande qui sont les réels agresseurs dans le monde. Même pas honte !
    Afficher les nouveaux commentaires (0)