Ecoutez Radio Sputnik
    Le président américain Donald Trump avec son prédécesseur Barack Obama

    L'argument solide de Wikileaks justifiant les accusations de Trump contre Obama

    © AP Photo/ Saul Loeb/Pool
    International
    URL courte
    2210212997

    Tandis que le FBI qualifie de «sans fondement» toutes les accusations de Donald Trump contre de son prédécesseur Barack Obama, WikiLeaks ne semble pas aussi convaincu: le site rappelle sa propre expérience de surveillance par l’ex-président américain.

    L'organisation de Julian Assange, WikiLeaks, estime que les accusations d'espionnage sur le président américain Donald Trump par l'ex-locataire de la Maison Blanche lors de la campagne présidentielle en 2016 ne sont pas aussi absurdes que certains semblent vouloir le suggérer. À preuve, Wikileaks rappelle que le personnel de son site avait été également espionnés par l'administration Obama auparavant.

    « Obama a-t-il espionné la campagne de Donald Trump? Voici la preuve que l'administration Obama a espionné nos journalistes », révélait WikiLeaks le 6 mars sur sa page Twitter.

    Le texte était accompagné de la photocopie d'un mandat de recherche et de saisie envoyé à l'un des journalistes du site de l'organisation.

    Le 26 janvier 2015, WikiLeaks a publié un rapport révélant que le géant technologique américain Google avait remis au gouvernement des États-Unis des courriels et des métadonnées de ses journalistes en vertu d'un mandat de perquisition daté de mars 2012 et resté secret jusque-là.

    Samedi 4 mars, M. Trump a accusé son prédécesseur de l'avoir mis en écoute lors de la campagne présidentielle. « C'est affreux! Je viens de découvrir qu'Obama m'avait "mis sur écoute" à la Trump Tower peu avant la victoire. Rien n'a été découvert. C'est du maccarthysme », a tweeté le président américain. Les accusations ont été réfutées par le porte-parole de Barack Obama, Kevin Lewis, et par le directeur du FBI, James Comey.

    Dans le même temps, le Congrès américain a accepté d'enquêter sur d'éventuelles écoutes de Donald Trump par son prédécesseur. Le nouveau locataire de la Maison Blanche avait notamment demandé au Congrès de déterminer si l'administration Obama avait abusé de son « pouvoir d'enquête ».

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Un ex-procureur général US confirme que Trump a été mis sur écoute
    Trump mis sur écoute par Obama? Un porte-parole de l’ex-président dément
    Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute avant la présidentielle
    Tags:
    espionnage, WikiLeaks, Barack Obama, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik