Ecoutez Radio Sputnik
    CIA

    WikiLeaks lance la nouvelle série de fuites sur la CIA "Vault 7"

    © AFP 2017 SAUL LOEB
    International
    URL courte
    Fuites de WikiLeaks sur l'espionnage de la CIA dans le monde (21)
    445736746

    Le site de Julian Assange WikiLeaks a annoncé le début d'une nouvelle série de fuites sur la CIA, sous le code "Vault 7", qui sera la plus importante publication de documents confidentiels sur l'agence, a déclaré WikiLeaks dans un communiqué de presse.

    Les journalistes de WikiLeaks ont décidé de s'en prendre à la CIA: le site a annoncé mardi le lancement de la série des révélations sur l'agence américaine, intitulée « Vault 7 ».

    La première partie des fuites, intitulée « Year Zero », comprend 8 761 documents et fichiers qui ont été collectés sur un réseau isolé de haute sécurité du Centre Cyber Intelligence (département de la CIA) à Langley, dans l'État de Virginie.

    « La quantité de pages publiées dans la première partie de "Vault 7" (Year Zero) dépasse déjà le nombre total de pages publiées au cours des trois premières années des fuites d'Edward Snowden contre la NSA », précise le site.

    « Récemment, la CIA a perdu le contrôle de la majorité de son arsenal de piratage, y compris les logiciels malveillants, virus, chevaux de Troie, attaques Zero Day, systèmes de contrôle à distance des logiciels malveillants ainsi que la documentation associée. Cette collection extraordinaire, qui représente plusieurs centaines de millions de lignes de code, confère à son possesseur toute la capacité de piratage de la CIA. Les archives semblent avoir circulé parmi les anciens hackers et entrepreneurs du gouvernement américain d'une manière non autorisée, l'un d'entre eux ayant fourni à WikiLeaks des parties de l'archive », a déclaré WikiLeaks.

    Les fuites de « Year Zero » révèlent les capacités de piratage de la CIA contre un large éventail de produits américains et européens, notamment Windows, iPhone, Android et même les téléviseurs Samsung, qui ont été transformés en microphones cachés par le programme Weeping Angel.

    Le logiciel malveillant de la CIA est une menace pour les journalistes: il contamine les iPhones et les téléphones Android et permet de contourner le cryptage de Signal et Confide (applications qui permettent de passer des appels sécurisés)

    On apprend notamment que la CIA utilisait le consulat américain à Francfort comme une base secrète pour ses hackers, afin de couvrir l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. Les agents, sous couverture, disposeraient en effet de passeports diplomatiques. Dans une notice rédigée par l'un des agents américains, on peut notamment lire: « Passez tranquillement la frontière avec votre couverture bien en tête, et ils se contenteront de tamponner votre passeport ».

    Depuis 2001, la CIA « a acquis un statut de prééminence politique et budgétaire » sur l'Agence de sécurité nationale (NSA), a déclaré le site, ajoutant que l'agence a construit une « force de couverture mondiale — sa propre flotte substantielle de pirates ». En outre, la division du piratage de l'agence n'est pas autorisée à divulguer ses opérations à la NSA.

    Pour conclure, le site a averti que de nombreuses pages qui seront publiées dans les jours à venir nécessiteront une enquête minutieuse « de la part des journalistes qui ont déjà fait preuve d'excellence » par le passé.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Fuites de WikiLeaks sur l'espionnage de la CIA dans le monde (21)

    Lire aussi:

    Révélations de WikiLeaks sur l'espionnage par la CIA de la présidentielle 2012 en France
    WikiLeaks appelle à rendre publique la conversation entre Flynn et l’ambassadeur russe
    Wikileaks promet de publier la déclaration d’impôts de Trump
    Tags:
    fuite, révélations, WikiLeaks, CIA, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik