International
URL courte
762
S'abonner

La police malaisienne a encerclé le bâtiment de l’ambassade de la Corée du Nord à Kuala Lumpur où, selon ses informations, pourraient se cacher les assassins de Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

La tension diplomatique entre la Malaisie et la Corée du Nord ne fait que monter en puissance depuis le décès suite à un empoisonnement de Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. La police malaisienne a encerclé le bâtiment de l'ambassade à Kuala Lumpur où, selon ses informations, pourraient se cacher des assassins.

​« Nous essayons d'identifier tous les employés de l'ambassade », a déclaré Nur Jazlan Mohamed, le ministre adjoint de l'Intérieur de la Malaisie.

De son côté, la police malaisienne se dit prête à attendre devant l'ambassade aussi longtemps qu'il le faudra.

« Nous estimons qu'ils [les suspects, ndlr] se trouvent à l'ambassade, y compris les employés de la compagnie aérienne Air Koryo. S'ils ne vont pas se présenter à la police, nous les obligerons de le faire avant de leur envoyer un mandat. Nous serons là même s'il faut attendre cinq ans. Quelqu'un sera tout de même obligé de sortir dehors », a annoncé Khalid Abu Bakar, l'inspecteur général de la police malaisienne, cité par la presse locale.

Auparavant, Pyongyang avait interdit aux ressortissants malaisiens de quitter la Corée du Nord. Selon les informations des médias, à l'heure actuelle, entre neuf et 11 Malaisiens se trouvent dans le pays communiste et ne peuvent pas regagner leur patrie.

Le premier ministre malaisien Najib Razak a par la suite accusé Pyongyang d'avoir pris ses compatriotes en otage, « au mépris de toutes les lois internationales et des normes diplomatiques », et réclamé leur libération immédiate.

Les relations entre les deux pays ont connu une brusque détérioration suite à l'assassinat de Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un tombé en disgrâce, dans l'aéroport de Kuala-Lumpur. La Corée du Sud a immédiatement accusé Pyongyang d'avoir orchestré cet assassinat.

Lundi, la Malaisie a donné 48 heures à l'ambassadeur de Corée du Nord pour quitter le pays. En représailles, Pyongyang a ordonné l'expulsion de l'ambassadeur de Malaisie.

L'hypothèse de l'implication du régime nord-coréen dans l'assassinat est toujours valable. Cependant, elle ne peut pas être considérée comme l'unique possible.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Meurtre de Kim Jong-nam: Pyongyang possède-t-il un arsenal chimique ?
Kim Jong-nam, deuxième homme au monde tué par le VX
La sœur de Kim Jong-un, Kim Sol-song, «l’éminence grise» de Pyongyang?
Malaisie: Kim Jong-nam tué par un agent neurotoxique
Nouveaux détails sur le meurtre de Kim Jong-nam
Meurtre de Kim Jong-nam: les suspectes savaient qu’elles utilisaient du poison
Assassinat de Kim Jong-nam: un des suspects était spécialiste en chimie
Tags:
Nur Jazlan Mohamed, Khalid Abu Bakar, Kim Jong-un, Kim Jong-nam, Malaisie, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook