International
URL courte
0 82
S'abonner

Pendant que le camp démocrate s’évertue à chercher la piste russe dans l’élection de Donald Trump, la Maison Blanche a officiellement déclaré qu’aucune enquête visant le président n’était en cours. En revanche, ce dernier insiste toujours sur la tenue d’une enquête concernant les «écoutes» à son égard.

La Justice américaine ne mène aucune enquête sur le président Donald Trump, a annoncé mercredi le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer lors d'un point de presse.

« Il n'y a aucun motif de penser que le président américain Donald Trump fait l'objet d'une enquête », a-t-il affirmé.

Depuis décembre, le Congrès américain se dit prêt à lancer une enquête sur les présumées « interférences russes dans la campagne [présidentielle] ». Des accusations que Donald Trump a plusieurs fois qualifiées de «chasse aux sorcières».

« Encore et encore, la même chose. Le président a clairement laissé entendre qu'il n'avait pas d'intérêts commerciaux en Russie, a martelé Sean Spicer, qui a qualifié les publications évoquant ce sujet de « fausses » et de dénuées de preuves.

En revanche, le porte-parole de la Maison Blanche a appelé le Congrès à ouvrir une enquête sur la base des accusations que le nouveau président américain avait lancées samedi à l'encontre de son prédécesseur. Ainsi, dans une série de tweets, Donald Trump accusait Barack Obama de l'avoir mis sur écoute pendant la campagne électorale.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Immigration: Trump persiste et signe… un nouveau décret
Mise sur écoute de Trump: le président US fait allusion au Watergate et Nixon
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Tags:
Congrès des États-Unis, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook