Ecoutez Radio Sputnik
    La construction d'une clôture à la frontière Hongrie-Croatie

    La Hongrie veut encore plus de murs pour s’isoler des migrants

    © REUTERS / Bernadett Szabo
    International
    URL courte
    5394
    S'abonner

    La Hongrie a annoncé la construction d’un deuxième mur à sa frontière avec la Serbie pour se protéger des flux migratoires. Connu pour ses initiatives contre l’immigration, Budapest veut que le nouveau mur soit «intelligent», c’est-à-dire doté de détecteurs de mouvement et de systèmes modernes de défense.

    Les autorités hongroises comptent ériger un « mur intelligent » à la frontière avec la Serbie pour stopper les flux de migrants clandestins : un barrage doté de détecteurs de mouvement, ainsi que de systèmes modernes de défense et de caméras de surveillance, a signalé le service de presse du gouvernement hongrois à la chaîne RT. Plus de 100 millions d'euros sont prévus pour la réalisation du projet alors que l'Union européenne ne cesse de critiquer le président américain Donald Trump pour sa volonté d'ériger un mur à la frontière avec le Mexique.

    « Le barrage protégera l'Union européenne, pas la Hongrie. Et si la Hongrie est capable de stopper la migration clandestine de cette façon, alors il n'est pas nécessaire de construire des points de transit à la frontière avec l'Autriche, parce qu'elle sera également protégée », a déclaré le représentant du service de presse hongrois Zoltan Kovac.

    La construction du deuxième mur est prévue pour le 1er mai. Couvrant une distance de 150 kilomètres, il permettra de contrôler toute la frontière, avec l'utilisation de caméras de surveillance et de détecteurs de mouvement et de chaleur, ainsi que d'un équipement technique de pointe, précise le service de presse. Le but annoncé est de stopper le passage illégal de la frontière.

    « Le mur intelligent sera doté d'instruments techniques modernisés : grâce à un système spécial de défense avec l'utilisation du courant à basse tension, les gardes-frontière seront prévenus si quelqu'un essaie de passer le barrage », a indiqué le représentant hongrois.

    Selon le service de presse, le gouvernement a accordé un montant total de 38 milliards de forints hongrois (près de 110 millions d'euros) pour résoudre les problèmes de migration. Les ressources financières seront dépensées pour la construction du deuxième mur, ainsi que pour le renforcement des barrages déjà existants dans les zones de transit.

    La Hongrie est un des pays européens les plus frappés par la crise migratoire actuelle. Sur fonds de graves problèmes liés à l'immigration, Budapest a durci sa rhétorique et a pris des mesures sévères. Par exemple, selon Deutsche Welle, une des mesures consistait à héberger les réfugiés dans des conteneurs de fret à la frontière avant qu'ils ne reçoivent l'asile légal.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Smartphone ou nourriture? Le cruel dilemme des migrants
    Sondage en Autriche: 40% des migrants pour la suprématie des lois religieuses
    Vers le contrôle des portables des migrants en Allemagne?
    Reprenez vos migrants! L'Autriche menace de traîner la Hongrie en justice
    Tags:
    frontière, crise migratoire, migrants, Union européenne (UE), Zoltan Kovacs, Serbie, Hongrie, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik