Ecoutez Radio Sputnik
    Heurts suite à la destitution de la présidente sud-coréenne

    Heurts suite à la destitution de la présidente sud-coréenne: des victimes

    © REUTERS
    International
    URL courte
    Destitution de la présidente sud-coréenne (26)
    152
    S'abonner

    Des heurts ont éclaté entre la police et des partisans de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye rassemblés devant la Cour constitutionnelle après l’annonce de sa destitution. Deux manifestants ont trouvé la mort.

    Deux personnes ont été tuées lors d'affrontements survenus dans le centre de Séoul après la destitution de la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, rapporte l'agence Yonhap.

    Selon le média, une des victimes avait 72 ans et aurait reçu de multiples blessures mortelles à la tête. Apparemment, il appartenait aux partisans de l'ancienne présidente. Pour le moment, aucune information n'a été divulguée sur la deuxième victime.

    Les partisans de la présidente destituée ont également attaqué les journalistes qui couvraient une réunion de la Cour constitutionnelle à Séoul, rapporte l'agence Kyodo. Ils ont tenté de briser leurs caméras.

    Selon l'agence, l'opérateur de Kyodo, de nationalité coréenne, a été battu par plusieurs personnes. Il a été blessé à la tête.

    Des médias locaux annoncent qu'on compte également « plusieurs blessés », mais leur nombre n'a pas encore été précisé.

    La nouvelle a en revanche été bien accueillie dans le reste de la capitale. Selon un récent sondage, 70 % des Sud-Coréens étaient favorables à la mise à l'écart de la présidente.

    La plus haute instance judiciaire de Corée du Sud a entériné vendredi la destitution de la présidente Park Geun-Hye, qui est ainsi emportée par un retentissant scandale de corruption.

    Park Geun-hye, 65 ans, est la première dirigeante sud-coréenne démocratiquement élue à être ainsi écartée du pouvoir. Mme Park, premier chef de l'État sud-coréen limogé de la sorte, perd aussi dans la foulée son immunité présidentielle, ce qui l'expose à d'éventuelles poursuites judiciaires.

    La destitution de Park Geun-hye intervient néanmoins dans une période difficile pour la Corée du Sud après de nouveaux essais de missiles nord-coréens et l'annonce du déploiement du bouclier antimissile américain THAAD, qui a provoqué la colère de la Chine.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Destitution de la présidente sud-coréenne (26)

    Lire aussi:

    La sœur de Kim Jong-un, Kim Sol-song, «l’éminence grise» de Pyongyang?
    Destitution de la présidente sud-coréenne: la première audition aura duré 9 minutes
    Corée du Sud: nouvelle manifestation pour la destitution de la présidente
    Tags:
    destitution, émeutes, victimes, Park Geun-hye, Séoul, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik