Ecoutez Radio Sputnik
    Syrien Abdullah Kurdi, qui a perdu sa femme et ses deux fils dans le naufrage d'une embarcation de migrants tentant de rejoindre la Grèce depuis la Turquie

    La Turquie menace de nouveau l’UE de rompre l’accord sur les migrants

    © AP Photo/ Mehmet Can Meral
    International
    URL courte
    Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (78)
    151968149

    Ankara a encore rappelé à Bruxelles son intention de rompre l’accord sur l’accueil des migrants si l’UE refuse de libéraliser les visas pour les Turcs.

    La Turquie rompra l'accord qu'elle a conclu avec l'UE sur l'accueil des réfugiés si l'Europe ne libéralise pas les visas pour les Turcs, a déclaré samedi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

    Ankara présentera un texte final de l'accord à Bruxelles et « soit tout sera annulé, y compris la libéralisation des visas et l'accord sur les migrants, soit tout sera mis en œuvre », a indiqué M. Cavusoglu cité par les médias.

    Les chefs d'État et de gouvernement européens se sont entendus avec la Turquie à la mi-mars 2016 sur un plan conjoint de lutte contre la crise migratoire. Aux termes de l'accord, la Turquie s'engage à accueillir des migrants clandestins arrivés en Grèce de Turquie, en échange de réfugiés syriens légaux qui se trouvent actuellement en Turquie. De son côté, l'UE a promis à la Turquie un financement supplémentaire de trois milliards d'euros et la reprise des négociations pour l'adhésion du pays à l'Union européenne.

    En mai 2016, la Commission européenne a proposé au Parlement européen et au Conseil de l'UE de lever les restrictions frappant les ressortissants turcs, à condition qu'Ankara respecte les modalités de l'accord sur les migrants avant juin. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a pour sa part menacé de se retirer de l'accord sur les réfugiés si l'Europe ne supprimait pas les visas pour les Turcs.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (78)

    Lire aussi:

    L’accord entre l’UE et la Turquie n’a fait que changer les itinéraires migratoires
    La Turquie membre de l'UE: Juncker refuse de suspendre les négociations
    Adhésion à l’UE: déçue, la Turquie perd ses illusions
    Tags:
    menaces, crise migratoire, accord, migrants, Union européenne (UE), Mevlut Cavusoglu, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik