International
URL courte
38524
S'abonner

La Corée du Nord a fustigé ce mardi la Corée du Sud et les États-Unis pour leurs exercices militaires conjoints, avertissant que les moyens stratégiques de Washington étaient dans le collimateur de son armée.

La Corée du Nord est prête à procéder à des « frappes impitoyables de grande précision » depuis le sol, les airs et la mer, si Séoul et Washington « tentent de porter la moindre atteinte à sa souveraineté et à sa dignité », selon l'Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

La Corée du Sud et les États-Unis doivent retenir que « les porte-avions et tous les autres moyens stratégiques des impérialistes américains sont dans le collimateur des puissants moyens de frappe de très grande précision de l'Armée populaire de Corée (APC) », a mis en garde l'agence.

Séoul et Washington ont entamé leurs exercices annuels conjoints Key Resolve et Foal Eagle que la Corée du Nord considère comme une répétition de guerre d'invasion à son encontre bien que la Corée du Sud et les États-Unis assurent que les manœuvres revêtent un caractère purement défensif.

Le 10 mars, le porte-avions Carl Vinson, le croiseur Lake Champlain et les destroyers Wayne E. Meyer et Michael Murphy sont entrés en mer du Japon. Le lendemain, les avions embarqués par le Carl Vinson ont effectué des vols en direction de la Corée du Nord.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

USA et Corée du Sud montreront les muscles devant les menaces de Pyongyang
Les USA et la Corée du Sud lancent des exercices visant la Corée du Nord
Pyongyang dénonce les manœuvres des USA et de la Corée du Sud
Tags:
exercices militaires, Key Resolve, Foal Eagle, États-Unis, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook