Ecoutez Radio Sputnik
    The Navy's stealthy Zumwalt destroyer is seen at Bath Iron Works, Thursday, Oct. 31, 2013, in Bath, Maine. It's the largest destroyer ever built for the Navy

    Cette île sud-coréenne les bases US ne sont pas les bienvenues

    © AP Photo/ Robert F. Bukaty
    International
    URL courte
    0 1390201

    Alors que les États-Unis et la Corée du Sud comptent déployer un important arsenal militaire, envisageant ainsi de contrer la menace nord-coréenne, plusieurs habitants de l’île sud-coréenne de Jeju s’insurgent contre cette initiative, raconte à Sputnik une source au sein des services de sécurité de l’île.

    C'est l'histoire d'une longue lutte que les habitants de l'île sud-coréenne de Jeju mènent contre la militarisation de leurs terres. Dans un passé pas si lointain, ils étaient en avant-garde pour empêcher la militarisation du petit village de Gangjeong, maintenant ils sont à nouveau prêts à faire entendre leur voix.

    À l'origine de cette vague de contestation: l'initiative de créer un deuxième aéroport militaire sur l'île et de déployer sur la base sud-coréenne, près de ses côtes, le destroyer américain dernier cri Zumwalt.

    « Les habitants de Jeju suivent avec attention le possible déploiement de Zumwalt à proximité de l'île ainsi que le projet d'une éventuelle fusion entre l'aéroport actuellement en construction et les bases militaires », a indiqué à Sputnik Korea une source au sein des services de sécurité de l'île.

    Selon l'expert, les insulaires voient cette initiative d'un mauvais œil et s'apprêtent à manifester. D'autant plus que les ressortissants de la partie sud-ouest de l'île sont capables d'influencer les forces politiques locales, explique-t-il.

    L'interlocuteur de Sputnik rappelle que l'ex-président sud-coréen Roh Moo-hyun a promis aux habitants de Jeju qu'« il n'y aurait plus jamais de sous-marins américains sur la base de Gangjeong ». Une promesse qui est restée dans la mémoire du peuple: « Après le renouvellement des discussions sur le déploiement du destroyer américain, le taux de confiance envers les autorités chutera », estime la source de Sputnik.

    Et d'ajouter: « Compte tenu du fait qu'on est parvenu à obtenir la destitution de la présidente, notre pays fait preuve d'une société démocratique mûre et si le problème de la militarisation de Jeju a un important écho, la société pourra influencer la décision de créer des bases militaires sur l'île. »

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Les États-Unis vont déployer des drones en Corée du Sud
    La Corée du Sud remporte un «Grand Chelem» en matière de démocratie
    Qui sera le nouveau président de la Corée du Sud?
    Les USA déploient les systèmes antimissiles THAAD en Corée du Sud
    Tags:
    militarisation, États-Unis, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik