International
URL courte
Raids israéliens en Syrie (19)
10818411
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué vendredi l’ambassadeur israélien à Moscou afin de discuter des frappes de l’aviation israélienne contre des cibles en Syrie.

Suite à une série de bombardements réalisée par l'aviation israélienne près de Palmyre contre les cibles du Hezbollah, la Russie a convoqué l'ambassadeur d'Israël à Moscou pour discuter de l'attaque, a confirmé ce lundi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov.

« Oui. Il a été interrogé à ce sujet », a-t-il indiqué aux journalistes.

L'aviation israélienne a mené vendredi un raid aérien en Syrie contre un transfert d'armes destinées, selon Israël, au Hezbollah libanais. Cette attaque a provoqué en riposte un tir de missile syrien contre un des avions israéliens. Alors que les militaires syriens affirment avoir abattu l'appareil, Israël nie les faits.

Des témoins ont fait pourtant état de deux explosions qui pourraient expliquer l'entrée en action du système antimissiles.

Selon l'armée jordanienne, des débris de missiles syriens visant les avions de combats israéliens ayant mené des raids en Syrie ont été découvert sur le territoire de la Jordanie.

Cet incident est le plus sérieux entre Israël et son voisin syrien depuis le début de la guerre civile en 2011.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Raids israéliens en Syrie (19)

Lire aussi:

L’armée syrienne annonce avoir abattu un avion israélien
Raid israélien sur Gaza après un tir de roquette
Gaza: un avion de chasse israélien abat un drone palestinien
Un avion militaire israélien attaque l’armée syrienne à l’ouest de Damas
Tags:
raid, frappe aérienne, Israël, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook