International
URL courte
1135
S'abonner

Bien que la Moldavie soit en tête du classement des pays consommateurs d'alcool, son parlement n'a pas hésité à exclure le vin de la liste des boissons alcoolisées.

Pour soutenir les vignerons du pays, le parlement moldave a exclu le vin de la liste des boissons alcoolisées. Cette mesure autorise la publicité et la vente de vin pendant la nuit. Désormais le vin est un « produit alimentaire » fabriqué moyennant la fermentation alcoolique de raisins et de moûts de raisins.

Selon l'auteur du projet, le député Ivan Balan, les changements sont destinés à soutenir les établissements vinicoles locaux qui ne peuvent plus, depuis 2013, exporter leur production en Russie, après que le Service fédéral russe de surveillance de la santé publique a découvert que le vin moldave ne correspondait pas aux normes sanitaires. Le député croit également qu'une consommation modérée de vin de qualité est bénéfique pour le pays et les gens qui préfèrent ces derniers temps des boissons plus fortes.

Crimée
© AP Photo / Alexander Zemlianichenko

En même temps, de nombreux législateurs n'ont pas appuyé cette initiative estimant que la libéralisation ne ferait qu'augmenter la consommation d'alcool dans ce pays qui selon les chiffres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est déjà en tête du classement avec 17,4 litres d'alcool pur consommés par habitant et par an.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
D’où provient le nitrate qui a provoqué les explosions à Beyrouth?
Un puissant séisme frappe le Vanuatu
Tags:
boissons alcoolisées, vin, alcool, Moldavie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook