Ecoutez Radio Sputnik
    La République tchèque

    La République tchèque, l’ennemi numéro un des migrants en UE

    © Photo. pixabay
    International
    URL courte
    71550261

    La majorité des Tchèques estiment que les migrants ne sont bons à rien et que l’immigration clandestine doit être combattue d’une façon plus ferme.

    Selon l'agence Eurobarometr, les citoyens de la République tchèque sont plus critiques envers l'immigration que les habitants de tout autre pays de l'Union européenne. Seuls 14 % des Tchèques sont bienveillants à l'égard des migrants, tandis que le taux moyen en UE est de 66 %, communique ce mardi le site Ceske noviny.

    « Les citoyens de la République tchèque considèrent comme des problèmes majeurs de l'UE la migration et le terrorisme. Leur attitude envers les migrants est la plus négative en Union européenne : seuls 14 % des Tchèques sont positifs à son égard, contre 66 % en moyenne en Union européenne. 23 % des Tchèques seulement estiment que leur pays doit aider les réfugiés et 12 % trouvent que les migrants sont utiles (44 % en moyenne en UE). 95 % de la population estime que l'immigration illégale doit être combattue plus résolument qu'avant », témoignent les données d'un sondage présentées reçues par le site de la part de la Commission européenne.

    49 % des Tchèques portent un jugement positif sur l'avenir de l'Union européenne, tandis que 47 % de leurs compatriotes sont sceptiques à son égard. 13 % des Tchèques s'attendent à un redressement de l'économie européenne, 30 % à sa détérioration et près de la moitié des sondés ne s'attendent à aucun changement économique.

    Pour la plupart des habitants de la République tchèque, la paix, la sécurité, la démocratie et la solidarité constituent les principales valeurs européennes. La moitié des répondants apprécient l'UE pour la liberté de circulation, celle de pouvoir travailler ou faire les études dans n'importe quel pays de l'Union. Ils sont cependant critiques envers la bureaucratie, le gaspillage de fonds et un contrôle insuffisant des frontières extérieures de l'UE.

    L'étude a été réalisée par l'agence européenne Eurobarometr auprès des habitants de tous les pays de l'UE à la fin de 2016.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    La République tchèque désapprouve les quotas de migrants
    Prague prépare ses forces de l’ordre à une augmentation du nombre de migrants
    Prague présente son nouveau plan d'action sur la crise migratoire
    Tags:
    attitude, critiques, migrants, Union européenne (UE), République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik