Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    Des députés européens n’ont trouvé aucun signe d’occupation en Crimée

    © Sputnik . Sergei Malgavko
    International
    URL courte
    11322
    S'abonner

    Les députés européens ayant récemment séjourné en Crimée n’ont pas constaté de violations ni de signes d’occupation sur la péninsule, communique le site kp.ru.

    « Les gens ne sentent pas qu'ils vivent sous l'occupation. Ils sont en train de résoudre leurs problèmes et vivent leur vie. Je ne constate pas de violations sur la péninsule », a déclaré Nigel Sussman, président de la section d'Enfield et Haringey du Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni, cité par kp.ru.

    Des hommes politiques européens se sont rendus à Yalta où ils ont visité le palais de Livadia et ont rencontré leurs collègues criméens et des représentants des communautés locales.

    « Nous voulons apprendre par nous-mêmes ce qui se passe en Crimée. J'estime qu'il vaut mieux être aveugle que de se soumettre à l'ordre de fermer les yeux », signale Milovan Bojic, député de l'Assemblée nationale de Serbie.

    Une délégation européenne composée de 20 hommes politiques s'est rendue en Crimée à l'occasion du troisième anniversaire de la réunification de la péninsule avec la Russie.

    Le 19 mars, le Service de sécurité d'Ukraine (SBU) a interdit pour cinq ans l'entrée du pays à cinq députés européens suite à leur visite de la Crimée.

    Le 20 mars, une information a été diffusée selon laquelle le SBU allait interdire l'entrée en Ukraine à la participante russe au concours de l'Eurovision 2017 Ioulia Samoïlova. La décision du SBU a pour prétexte la visite de la Crimée par la chanteuse en 2015 sans l'autorisation des autorités ukrainiennes. 

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Casse-tête ukrainien: comment visiter la Crimée sans être sanctionné?
    «Le retour de la Crimée à la Russie a sauvé les Criméens»
    La Crimée a choisi de redevenir russe: «La tenue du référendum a été correcte»
    Tags:
    violations, occupation, Service de sécurité d'Ukraine (SBU), Ioulia Samoïlova, Milovan Bojic, Nigel Sussman, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik