International
URL courte
Attaque à la voiture bélier à Anvers (3)
18521
S'abonner

Le suspect qui a tenté de s'engager à vive allure dans une rue commerçante d'Anvers et qui a été arrêté par la police est un Français vivant en France, annonce le parquet fédéral belge. Toutefois, selon une source française proche de l'enquête, l'homme serait de nationalité tunisienne et inconnu des services français.

Le suspect arrêté jeudi à Anvers est un Français vivant en France, a annoncé le parquet fédéral belge.

Un fusil et des armes à lame ont été trouvés dans la voiture d'un suspect qui a été arrêté jeudi par les forces de l'ordre à Anvers, où une voiture aurait tenté de s'engager dans une rue commerçante, ajouté le parquet fédéral belge.

« Différentes armes ont été découvertes dans le coffre, des armes blanches, un riot gun et un bidon contenant un produit encore indéterminé », a-t-il ajouté.

Le conducteur a été placé en garde à vue. « Il s'agit de Mohamed R., né le 8 mai 1977, de nationalité française et domicilié en France », précise RTL.

À son tour, le président français, François Hollande, a confirmé une tentative d'attentat à Anvers impliquant « semble-t-il » un ressortissant français.

La capitale de la Flandre (nord de la Belgique) a été placée en « vigilance renforcée ».

« Le véhicule roulait à grande vitesse sur le Meir, donc les gens devaient sauter sur le côté », a déclaré le chef de corps de la police d'Anvers, Serge Muyters, lors d'un point de presse. 

Son conducteur, « un homme d'origine nord-africaine » qui portait une « tenue de camouflage », a été arrêté à l'issue d'une course-poursuite dans le centre de la ville, a-t-il précisé.

Cet incident, décrit par le maire d'Anvers, Bart De Wever comme un « possible attentat terroriste » selon l'agence Belga, intervient au lendemain d'un attentat à Londres revendiqué par l'organisation terroriste d'État islamique, dans lequel trois personnes sont mortes dont deux fauchées par un véhicule 4x4, informe l'AFP

Londre
© REUTERS / Hannah McKay
M. Muyters n'a pas fait état de blessés. Le parquet fédéral belge, en charge des affaires terroristes, a été saisi de l'enquête.

Des militaires, déployés dans les sites sensibles en Belgique où le niveau d'alerte antiterroriste est à 3 sur un niveau de 4, ont "immédiatement" tenté d'arrêter la voiture, mais celle-ci a refusé d'obtempérer et a poursuivi sa course en brûlant un feu rouge, a-t-il raconté.

Le véhicule sera finalement « intercepté » sur le quai des bords de l'Escaut après avoir emprunté des rues du coeur historique et en partie piétonnier d'Anvers, a expliqué M. Muyters.

« La vigilance est actuellement renforcée à Anvers, ce qui veut dire qu'il y a davantage de surveillance policière dans les endroits où il y a beaucoup de personnes », a-t-il ajouté.

L'incident à Anvers s'est déroulé au lendemain de l'attentat de Londres et du premier anniversaire des attentats du métro et de l'aéroport de Bruxelles, au cours desquels 32 personnes avaient été tuées.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Dossier:
Attaque à la voiture bélier à Anvers (3)

Lire aussi:

Attentat de Londres: Theresa May s’adresse au peuple britannique
Suite à l’attaque de Londres, Le Pen appelle à renforcer le contrôle aux frontières
Le monde politique exprime sa solidarité avec Londres
Attaque de Londres: Poutine présente ses profondes condoléances au peuple britannique
Tags:
armements, tentative d'attentat, véhicule, terrorisme, Anvers, Belgique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik