International
URL courte
2125
S'abonner

La famille de l’ex-agent du FBI porté disparu il y dix ans en Iran, a déposé plainte contre les autorités iraniennes les accusant de kidnapping et de torture, a annoncé ce mercredi la chaîne de télévision CNN. Un expert en politique extérieure au Centre de recherche de Téhéran, interrogé par Sputnik, a qualifié cette plainte d’absurde.

La femme et les enfants d'un ex-agent du FBI ont porté plainte contre les autorités iraniennes devant le parquet de Washington les accusant d'avoir kidnappé et torturé leur mari et père Robert Levinson, porté disparu il y a dix ans. Cette déclaration a été faite par la chaîne de télévision CNN se référant aux documents judiciaires.

Cependant, pour Mojtaba Jalalzadeh, expert en politique extérieure au Centre de recherche de Téhéran, interrogé par Sputnik, cette plainte ne tient pas debout et est « absurde ».

« Aujourd'hui, nous apprenons qu'une plainte a été déposée contre l'Iran, mais du point de vue du droit international elle n'a aucun fondement et aucune preuve. Mais il ne faut jamais oublier que le parquet de Washington est tout à fait capable de porter une décision injuste et inadéquate contre l'Iran », a déclaré l'expert.

Pour lui il s'agit, avant tout, d'un dossier politisé qui a engendré des tensions dans les relations irano-américaines.

« Robert Levinson est venu en Iran en 2007 alors qu'il était déjà retraité du FBI. Toutefois, plus tard on a appris qu'en réalité il maintenait des liens très étroits avec ce dernier et qu'il était venu dans le pays à des fins d'espionnage », a expliqué M. Jalalzadeh.

Selon l'expert, la presse américaine, notamment Associated Press, a fait couler beaucoup d'encre à ce sujet en 2010. Un certain nombre de révélations ont été faites dans le cadre de cette affaire bien que la CIA ait essayé à plusieurs reprises d'empêcher toute diffusion d'informations.

« La CIA a tout fait pour clore cette affaire. De même, une compensation de près de 2,5 millions de dollars a été versée à la famille de M. Levinson afin qu'ils ne relancent plus cette histoire », a précisé l'expert.

Les traces de M. Levinson ont été perdues en Iran, bien que certaines hypothèses laissent croire qu'il pourrait avoir été transporté au Pakistan. Mais aucune preuve n'étaye ces théories.

D'après M. Jalalzadeh, cette affaire revêt pour la partie américaine une importance sécuritaire, tandis que pour l'Iran il s'agit plutôt d'une affaire politique.

En outre, l'expert a souligné que les autorités iraniennes avaient à plusieurs reprises proposé au fils de M. Levinson de venir en Iran pour participer aux investigations.

« Les Iraniens ont fait exprès de ne pas mettre l'accent sur le fait que Robert Levinson était un ex-agent du FBI. L'Iran aurait pu aider à retrouver cette personne en organisant une mission spéciale, cependant on n'a jamais eu aucune réponse positive », a rajouté l'expert.

Robert Levinson est un ex-agent du FBI disparu en Iran lors de sa visite de l'île de Kish en 2009. Sa famille suppose qu'il a été kidnappé et interpellé par les services spécieux iraniens qui l'accusaient d'espionnage.

Toutefois, aucune preuve n'a jamais été présentée. Selon les enquêteurs américains, M. Levinson est toujours vivant et est détenu de force en Iran. Récemment, la famille de Levinson a réclamé à Téhéran des dommages et intérêts pour la disparition du chef de famille.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Le FBI reconnait n’avoir pas eu accès aux serveurs «piratés par des Russes»
Rapport sur le «piratage russe»: le FBI n'a jamais initié la moindre enquête
Un dessin du FBI sur Microsoft Paint fait rigoler les internautes
Le FBI signe un important contrat de surveillance avec un partenaire de Twitter
Tags:
Iran, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook