Ecoutez Radio Sputnik
    Enfants soldats en Afghanistan

    Pourquoi les enfants afghans ne fréquentent-ils pas l’école?

    © Sputnik . A. Solomonov
    International
    URL courte
    Situation en Afghanistan (730)
    235

    Selon l’ONG Save the Children environ un tiers des enfants ne peuvent pas fréquenter l’école en Afghanistan à cause des hostilités qui s’y déroulent et, livrés à eux-mêmes, ils sont souvent exposés à toute sorte de dangers, a confié à Sputnik la militante afghane pour les droits des enfants Maryam Atayeh.

    À cause des hostilités, bien des enfants ne peuvent pas aller à l'école en Afghanistan, ce qui en fait une proie facile pour différents groupes d'opposition armés, a raconté à Sputnik Maryam Atayeh, de l'Organisation afghane de défense des droits des enfants.

    « Aujourd'hui, c'est un jour heureux pour les enfants afghans qui, après les longues vacances d'hiver, pourront enfin retourner à l'école où la sécurité sera garantie. Malheureusement, quelque 3 700 000 enfants ne peuvent pas fréquenter l'école à présent. On s'attend à ce que ce chiffre augmente encore de 400 000 enfants dans le courant de l'année 2017», a déclaré l'interlocutrice de l'agence.

    Et d'expliquer que les réfugiés et les déplacés étaient toujours plus nombreux à cause des hostilités.

    « Il est évident que quand les enfants ne peuvent pas aller à l'école, ils se retrouvent exposés à des dangers, qu'il s'agisse de leur exploitation éventuelle par différents groupes d'opposition armés, de mariages précoces ou de traite des mineurs », a constaté la militante.

    Elle a rappelé que l'année dernière, un grand nombre de réfugiés afghans avaient été expulsés du Pakistan et de l'Iran, alors que le gouvernement n'a rien fait pour que ces enfants puissent reprendre leurs études scolaires.

    « Notre organisation a tiré la sonnette d'alarme. […] Des 550 millions de dollars d'aide humanitaire reçue par l'Afghanistan, seulement 15 % ont été remis aux ONG. Une somme manifestement insignifiante, vu la situation catastrophique dans le pays », a souligné Mme Atayeh.

    Selon l'interlocutrice de Sputnik, les programmes du gouvernement afghan n'étaient pas mauvais, mais ne tendaient pas dans la plupart des cas à apporter une assistance réelle aux enfants, notamment à leur scolarisation et à leur instruction.

    « À l'inverse, l'assistance qui nous a été accordée par des ONG internationales a été très efficace », a indiqué la militante, espérant que l'Afghanistan pourrait résoudre plus efficacement ce problème à l'avenir.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Afghanistan (730)

    Lire aussi:

    L'explosion en Afghanistan a coûté la vie à sept enfants
    Les militaires étrangers ont tué des enfants en Afghanistan
    Afghanistan: plus de cinq millions d'enfants privés de scolarité
    Tags:
    hostilités, militants, école, migrants, ONG, Save the Children, Sputnik, Maryam Atayeh, Iran, Pakistan, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik